Inazuma Eleven Ares, résumé de l’épisode 8

Épisode diffusé sur TV Tokyo le 25 mai 2018.

Épisode 8 : Un jour sans coach

L’épisode reprend là où s’était terminé le précédent. Anna est sous le choc. Comment le coach, Kin’un Chou, a-t-il pu se faire arrêter par la police ?! Ootani lui résume alors la situation. Trois jours plus tôt, l’équipe était en réunion dans cette même salle, et le coach leur présentait leur prochain adversaire : Mikage Sennou. Mikage Sennou a la réputation d’analyser les données des équipes adverses afin d’établir leurs stratégies.

01

Alors qu’il était sur le point de leur expliquer le plan à adopter lors du match (sous forme d’énigme, comme à son habitude), un groupe de policiers est entré et lui a passé les menottes, annonçant qu’il était suspecté d’avoir accédé à des données confidentielles depuis son ordinateur et d’être un espion. Convaincu qu’il s’agissait d’une erreur, le coach s’est laissé emmener, en rassurant ses élèves qu’il reviendrait vite… mais trois jours plus tard, à quelques minutes du coup d’envoi, il n’est toujours pas réapparu.

02

Nous retrouvons le coach au poste de police, en train d’être amené dans une cellule le temps que l’enquête se fasse. S’aidant de ses jambes et de la grille de la cellule, Chou parvient à effectuer un salto arrière et à échapper à l’emprise des inspecteurs. Mais son objectif n’est pas de s’enfuir : il profite de la confusion pour dérober le téléphone dans la poche arrière d’un des inspecteurs, et le cache dans sa manche. Il se laisse ensuite enfermer dans sa cellule, satisfait de sa prise.

03

Les joueurs de Raimon se dirigent vers le terrain pour le coup d’envoi, résignés à devoir se débrouiller seuls. C’est alors que l’Eleven Band d’Asuto se met à sonner : il vient de recevoir un message du coach.

Il ne semble pas prendre au sérieux son arrestation, ajoutant des émoticônes à ses messages. Il dit à ses joueurs qu’il leur transmettra des instructions depuis sa cellule. En l’occurrence, sa seule instruction pour le moment est d’utiliser les « plans d’urgence« . Anna est confuse, Hattori lui explique alors qu’il s’agit d’une série de stratégies mises au point par le coach pouvant servir à tout moment. Il donne quelques exemples aux noms farfelus comme l’opération « bain du corbeau » ou encore l’opération « faites chauffer vos derrières », et Anna n’est pas du tout confiante…

Le coach annonce que les joueurs concernés par ce plan sont Norika Umihara et Masakatsu Hiyori. Norika s’est beaucoup entraînée pour ce match et se sent prête, mais Hiyori est surpris d’être choisi, n’ayant fait que quelques corvées de nettoyage pour le coach. Iwato fait alors la remarque qu’il s’agissait probablement d’un indice pour maîtriser une supertechnique, comme il en a lui-même fait l’expérience lors du dernier match. Hiyori n’est pas très convaincu.

04

C’est le coup d’envoi. Depuis sa cellule, le coach compte jusqu’à trois, puis envoie à l’aide du téléphone portable volé une première instruction : Opération « La force pour arrêter l’oiseau en plein vol » ! (Note : il s’agit d’un proverbe japonais signifiant avoir une énergie et une force considérables.) Les joueurs de Raimon suivent alors le plan, qui consiste… à partir à l’attaque avec la totalité de l’équipe !

Le coach de Mikage Sennou ne se laisse pas impressionner, et envoie comme instruction à ses joueurs « Défendez ». Les défenseurs se concentrent sur Kozoumaru. Dans le même temps, le coach compte à nouveau jusqu’à trois, et à la fin du compte à rebours, Kozoumaru parvient à s’extirper de la défense adverse et tire avec Fire Tornado.

05

Mais le gardien de Mikage Sennou parvient à arrêter le tir avec Shoot Pocket. Toute l’équipe de Raimon étant montée en attaque, cela laisse leur moitié du terrain complètement vide et sans défense, et Mikage Sennou ne perd pas de temps pour contre-attaquer.

Pendant ce temps, le coach pense en chuchotant, ce qui commence à intriguer le garde posté devant sa cellule. L’heure est venue d’arrêter « l’oiseau en plein vol ». À nouveau, il compte jusqu’à trois, et envoie un message à Hiyori : « C’est le moment ! ». Hiyori ne comprend pas tout de suite ce qu’il est censé faire, mais en levant la tête et en voyant le ballon dans les airs suite à une passe de l’adversaire, il a une réalisation soudaine.

On découvre alors par un flashback « l’entraînement » qu’a suivi Hiyori. Le coach lui demande de nettoyer les sols de l’école. Cette tâche lui semble interminable ; d’autant plus que le sbire masqué du coach profite qu’il ait le dos tourné pour renverser des pots de peinture sur le sol et lui rajouter du travail !

06

Histoire de se sentir moins seul, Hiyori dessine des visages sur ses deux chiffons et leur donne des surnoms : M. Chi et Mme Fon (VO : Zou-san et Kin-san). Avec le temps, il finit par mettre au point une technique pour nettoyer le sol plus efficacement : il se sert de ses chiffons comme des patins et glisse sur le sol tel un patineur, le nettoyant au passage.

De retour au présent, Hiyori sait exactement quoi faire pour arrêter « l’oiseau ». Il se place sur la trajectoire de la balle, puis en tournant sur lui-même, il parvient à créer une énorme tornade autour de lui qui arrête la balle en plein vol : Hiyori vient de découvrir sa supertechnique, Shooting Cut. Les joueurs de Mikage Sennou sont sous le choc. Goujin, lui, est furieux que Hiyori ait obtenu une supertechnique avant lui.

08

Asuto profite de l’occasion pour partir en attaque, et marque un but. Pendant ce temps, le coach, de moins en moins discret, finit par être repéré par le garde, qui lui arrache le téléphone des mains. Le coach de Mikage Sennou envoie à ses joueurs l’ordre d’attaquer. Les joueurs de Raimon tentent de les bloquer, mais s’étonnent de ne recevoir aucune instruction…

09

Voyant la situation, Asuto décide alors d’appliquer l’Opération « Couper la viande pour trancher un os ». Anna explique à Ootani le sens de ce proverbe : encaisser des coups (se laisser « couper la viande », la chair) pour pouvoir infliger des dégâts encore plus grands à l’adversaire (« trancher un os »). Mais même en connaissant le sens de ce proverbe, Anna a du mal à comprendre où va leur mener cette stratégie…

Les joueurs de Raimon ont du mal à intercepter les passes de Mikage Sennou ; mais plus intrigant encore : les défenseurs ne bougent pas ! Pendant ce temps, le coach est en train d’essayer de récupérer le téléphone dans la poche du garde, qui s’est endormi sur sa chaise, mais succès. Il doit donner une nouvelle instruction dans 10 secondes…

10

La défense de Raimon, qui bouge au ralenti, laisse passer les attaquants adverses. Tout est à présent entre les mains de leur gardienne, Norika. Elle n’a pas reçu d’instructions du coach, mais elle compte bien montrer le fruit de son entraînement quoi qu’il arrive.

Cet entraînement nous est montré dans un nouveau flashback. Alors qu’elle s’attendait à recevoir une tâche ménagère comme pour les autres « entraînements spéciaux », le coach lui confie pour une fois un véritable entraînement, en lui montrant un pneu de camion accroché à un arbre.

11

Le but est de pousser le pneu, puis de réussir à l’arrêter à mains nues lorsqu’il revient dans sa direction… ce qui n’est pas une tâche facile. Norika se fait éjecter et blesser par le pneu à maintes reprises, sous les regards inquiets de ses coéquipiers. Une semaine passe, et elle est toujours incapable de l’arrêter. Elle finit par déclarer forfait, et le coach s’en va en s’excusant de lui avoir demandé quelque chose d’impossible pour elle. Ces mots la font réagir.

Une fois de retour à la résidence, elle part directement se coucher, sans dire un mot de plus à ses camarades. Elle reste allongée seule dans sa chambre dans le noir, jusqu’à ce qu’elle reçoive un message de sa mère. Celle-ci lui envoie une photo d’elle, venant de pêcher une énorme palourde. Cela redonne à Norika le sourire. Puis, le message suivant la fait réfléchir : « les trésors se cachent dans les endroits les plus profonds ». Elle se souvient qu’étant petite, elle faisait de la plongée avec sa mère pour ramener des palourdes, et n’avait pas peur d’aller toujours le plus profond possible pour en pêcher.

12

Elle décide alors de reprendre l’entraînement, et retourne au collège. À sa grande surprise, Asuto, Hiyori, Mansaku, Okuiri, et même Mme Yone l’ont suivie pour l’encourager. Avec l’aide de ses coéquipiers, elle continue de s’entraîner à arrêter le pneu, convaincue que si elle continue à aller au plus profond, elle finira par trouver le trésor qu’elle cherche : la victoire.

Retour au match. Le capitaine de Mikage Sennou, Arata Shimozuru, est sur le point de tirer. Norika est prête. Arata tire avec Patriot Shoot. Norika écarte alors les bras et commence à les tourner, formant un énorme tourbillon d’eau, puis elle s’avance et tend le bras en avant : l’eau prend alors la forme d’une main géante et arrête le tir. Il s’agit de la supertechnique de Norika : Uzumaki the Hand (« Main Tourbillon »).

13

Maintenant que la balle est arrêtée, ils sont prêts à « couper la viande », et même en un seul coup de couteau : Norika passe la balle à Mansaku, qui parvient à déterminer instantanément une trajectoire à travers l’équipe adverse. En quelques passes, la balle est revenue jusqu’à Asuto.

Asuto confronte la défense adverse et perd la balle. Mais plutôt que de les laisser la récupérer, il se met à courir à toute vitesse, puis se retourne et fait un bond en arrière, récupérant la balle dans les airs et passant au-dessus de l’adversaire. Sa course étant aussi rapide que l’éclair, Okuiri décide d’appeler cette supertechnique « Inabikari Dash« .

14

Puis Asuto passe la balle à Kozoumaru, qui marque un deuxième but avec Fire Tornado. La première mi-temps se termine ainsi sur un score de 2 à 0 pour Raimon. Pendant ce temps, le coach a réussi à récupérer le téléphone du garde, et constate avec fierté que Norika a réussi à faire ce qu’il attendait d’elle.

Les joueurs des deux équipes se mettent en place pour la deuxième mi-temps. Les joueurs de Raimon sont gonflés à bloc, car ils ont encore plein de plans d’urgence dans leur sac ! L’opération « Prêcher à l’oreille d’un cheval », ou encore l’opération « S’ils n’ont pas de pain, qu’ils mangent de la brioche ». Arata les écoute parler avec un regard plein de confusion. Face à des joueurs aussi imprévisibles, Mikage Sennou est sans impuissante et le match se termine sur un score de 4 à 0 pour Raimon.

15

Asuto et Kozoumaru se réjouissent de leur victoire, mais Arata vient leur parler. Leur prochain adversaire sera la redoutable Académie Teikoku, et ils n’auront aucune chance avec leurs stratégies improbables. Puis, dans les couloirs du stade, Asuto est interpelé par Kidou, qui l’avertit : Teikoku est un adversaire à ne pas prendre à la légère, ils sont même bien plus forts que Seishou. Asuto acquiesce, puis une fois Kidou parti, court rejoindre ses camarades, tout fier de leur annoncer que le célèbre Yuuto Kidou lui a adressé la parole !

Dans le courant de l’après-midi, à l’hôpital, Haizaki rend à nouveau visite à Akane. Il lui a apporté un nouveau cadeau, un mug avec un petit ourson accroché à l’anse. Convaincu qu’Akane aime toujours les ours, il dépose la tasse sur la table de chevet, à côté de Kumazou. Comme d’habitude, Akane ne réagit pas.

16

Les joueurs de Raimon sont de retour dans leur salle de réunion, et sont surpris d’y trouver leur coach, libéré de prison. Il s’avère qu’il avait été accusé par erreur. Le sbire masqué intervient alors en disant que tout était de sa faute, et se présente comme étant Kobun (son nom veut littéralement dire « sbire » en japonais). Le coach essaye de l’interrompre, mais Kobun insiste pour expliquer la situation.

Tout a commencé lorsqu’il a envoyé au coach une « photo olé-olé » qu’il avait trouvé sur Internet, et qui était infectée par un virus informatique. Tous les garçons dans la pièce (à l’exception de Hiura, qui ne comprend pas !) sont alors embarrassés. Norika, confuse, se demande ce que « olé-olé » peut bien vouloir dire.

17

Le coach essaye de couper la parole à Kobun une nouvelle fois, mais celui-ci le repousse et termine son histoire. Le virus a alors infecté l’ordinateur du coach, et c’est ce programme qui a ensuite été récupérer des données sensibles. Tout ça parce que Kobun a envoyé au coach cette incroyable photo olé-olé ! Le coach ne sait plus où se mettre. Les garçons rougissent et ne savent pas quoi dire. Ootani se réjouit que leur coach ne soit finalement pas un espion, mais avec le recul Anna se demande si ça n’aurait pas été mieux…

18

Maintenant que les explications sont faites, il est l’heure de se concentrer sur le prochain match : Ootani présente à l’équipe leur prochain adversaire, l’Académie Teikoku. Teikoku était l’équipe numéro 1 du Japon pendant 40 années consécutives, mais cette année l’Académie Seishou leur a dérobé ce titre.

Trois points sont à retenir concernant cette équipe : leur supertechnique la plus puissante, Koutei Penguin n°2, leur stratège, qui met au point des tactiques ingénieuses, et pour finir leur coach, Reiji Kageyama, connu pour employer tous les moyens nécessaires pour gagner. Ce dernier était en prison pour ses nombreux méfaits, mais a récemment été libéré et est de retour à Teikoku.

19

Okuiri remarque que Kidou, leur fameux stratège, ne fait plus partie de l’équipe ; et pourtant, ils continuent d’être redoutables. Michinari et Mansaku ajoutent que de nombreuses rumeurs circulent sur cette école : tous leurs matches d’entraînement se font à huis clos, et toutes les équipes qui ont perdu contre eux ont ensuite vu leur condition se dégrader et perdu tous leurs matches. C’est comme si cette école était maudite

Pendant ce temps, Nosaka et Nishikage sont en centre-ville. Nishikage annonce à Nosaka avoir obtenu des données sur l’équipe de Teikoku. Nosaka décide alors de s’arrêter à un marchand de glaces. Il part commander pendant que Nishikage l’attend à une table, puis il revient avec deux glaces : une à une boule, l’autre à quatre boules. Nishikage pense que cette dernière est pour Nosaka, mais c’est en fait la sienne ! Sans trop savoir quoi faire, il le remercie et prend la glace.

20

Nosaka consulte les données de Teikoku sur son téléphone tout en mangeant sa glace. Il est particulièrement intéressé par un joueur récemment transféré dans l’équipe, Akio Fudou. Pour décrire sa personnalité, il le compare aux boules de glace de Nishikage, dont l’une est de couleur rouge : Fudou est comme un piment habanero, piquant comme une flamme, dont la saveur est mélangée à un ensemble plus doux et savoureux. Nishikage demande à Nosaka s’il lui a acheté cette glace à quatre boules uniquement pour pouvoir faire cette comparaison. Nosaka regarde ailleurs sans répondre.

21

On découvre alors le Fudou en question, qui arrive dans la salle de réunion du club de Teikoku, en retard. Sakuma, le nouveau capitaine de l’équipe, le gronde, mais Fudou ne le prend pas au sérieux. Kazemaru, le membre du Comité de Renforcement ayant rejoint Teikoku, demande alors le silence, car le commandant va s’exprimer. Les joueurs de Teikoku sont tout sauf heureux de le savoir de retour de prison.

22

Kageyama arrive alors sur l’estrade aux côtés du coach assistant, son siège placé sur une plate-forme sortant du sol. Il commence par leur annoncer qu’un nouveau joueur va intégrer l’équipe : son nom est Kageru Shimerigawa, et il a tout sauf l’air de savoir jouer au football… Genda le reconnaît : il s’agit du fils d’une personne haut placée au sein de l’école.

23

Kageyama s’apprête ensuite à expliquer la stratégie qu’ils adopteront pour leur match contre le collège Raimon. Fudou a du mal à voir l’intérêt, mais Kageyama insiste sur le fait qu’ils ne connaissent pas la nouvelle équipe de Raimon et ce dont ils sont capables…

24

Le lendemain, les joueurs de Raimon se retrouvent sur le terrain pour leur entraînement. En vue de leur match contre Teikoku, le coach a décidé de leur imposer un entraînement spécial, bien plus strict que d’habitude. Les joueurs sont heureux de pouvoir enfin goûter à un véritable entraînement… mais ils regrettent assez vite : arrivés à la fin de la journée, ils sont tous lessivés, couverts de bleus, et n’arrivent plus à tenir debout. Iwato a même perdu du poids ! Les manageuses arrivent sur le terrain en panique. Quel a bien pu être cet entraînement spécial ?

25

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s