Résumé d’Inazuma Eleven Ares – L’héritier des manchots, chapitre 3

Chapitre paru sur le site Sunday Webry le 21 avril 2018.

(Manga disponible sur le site de Sunday Webry)

01

Le chapitre commence là où le précédent s’était arrêté. Haizaki essaye sans succès de se souvenir du nom de Kidou (il est convaincu qu’il y a les mots « cape » et « lunettes » dans son nom) ; ce dernier le rectifie et lui rappelle qui il est.

02

Kidou le met au défi de lui reprendre la balle. Il n’a même pas le temps de terminer sa phrase que Haizaki est déjà en train de le tacler. Mais Kidou réagit à temps et bondit dans les airs. Il l’invite à retenter. Haizaki, en colère, répond à la provocation et attaque à nouveau, mais Kidou est bien trop rapide et parvient à l’esquiver et le contourner. Haizaki tente de l’avoir avec plusieurs coups de pied successifs, mais Kidou les évite tous en riant.

06

Haizaki parvient finalement à bloquer la balle, mais n’a pas la force nécessaire pour retenir la jambe de Kidou, et finit au sol. Il est impressionné par sa maîtrise du ballon, digne d’un champion du Football Frontier. Il réalise que c’est exactement ce niveau qu’il aspire à avoir.

Kidou lui envoie alors la balle, et lui demande de lui montrer son coup le plus puissant. Cela met Haizaki hors de lui. Il a l’impression que Kidou se moque de lui. Il est tellement furieux que le sol se met à trembler, et quelque chose commence à en émerger.

04

Kidou n’en revient pas : c’est un manchot ! Cependant, il n’est pas encore arrivé à maturité, et il disparaît aussitôt.

Haizaki frappe. Kidou, distrait par l’apparition furtive du manchot, a tout juste le temps de bloquer la balle du pied avant qu’elle ne lui arrive en pleine tête. Le coup est puissant, mais il parvient à l’arrêter.

Kidou sourit. Il reconnaît que Haizaki est puissant. Mais s’il souhaite vraiment devenir plus fort, il doit prendre conscience de sa principale faiblesse. Haizaki rigole. Lui, avoir une faiblesse ? Il demande à voir !

Histoire bonus – Haizaki et Kidou : l’entraînement matinal

C’est le beau milieu de la nuit. Haizaki est réveillé par quelqu’un frappant à sa porte. Il regarde l’heure : il est deux heures du matin. Il sort en pyjama. Kidou l’attend, déjà en uniforme, un ballon à la main, lui annonçant que c’est l’heure de leur entraînement matinal. Haizaki répond sèchement qu’il est deux heures du matin. Le lendemain, Kidou revient et ne fait pas la même erreur : en effet, il n’est plus deux heures du matin, mais une heure du matin !

05

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s