Inazuma Eleven Ares, résumé de l’épisode 12

Épisode diffusé sur TV Tokyo le 22 juin 2018.

Épisode 12 : Haizaki s’enflamme

L’épisode commence là où s’est arrêté le précédent. Dès la première seconde du match entre Raimon et Seishou, Haizaki est parvenu à marquer un but, mais Asuto ne se laisse pas impressionner et remotive son équipe.

01

Le jeu reprend. Asuto a à peine fait quelques pas que Haizaki bondit devant lui et lui dérobe la balle. Il est bien décidé à faire connaître le désespoir aux joueurs de Raimon, et à lui seul, il traverse le terrain et dribble ses adversaires un à un. Asuto lui tient tête, ce qui le met en colère. Il repense aux paroles d’Asuto, qui lui disait de jouer au football pour s’amuser plutôt que pour se venger. Mais Haizaki tient à sa vengeance, et il refuse de laisser Asuto, qui ne comprend rien à ce qu’il vit, s’interposer sur sa route.

02

Il fait une passe à Orio qui lui renvoie ensuite la balle, ce qui surprend Asuto qui se laisse doubler par Haizaki. Ce dernier arrive au niveau du but, et les défenseurs de Raimon lui barrent la route. Orio lui fait alors signe de lui refaire une passe… mais Haizaki l’ignore et continue de dribbler ses adversaires, jusqu’à avoir une occasion de tir. Il utilise alors une version évoluée d’Overhead Penguin : Perfect Penguin. Norika ne peut rien faire et Haizaki marque ainsi un deuxième but.

Les manageuses de Raimon sont inquiètes. Ootani interpelle alors le coach mais, le voyant une console de jeu entre les mains, elle en déduit qu’il est à nouveau absorbé par son jeu vidéo.

03

Haizaki est en colère contre Asuto et sa naïveté. Il n’a jamais trouvé le football amusant. Il repense alors à Akane, et la condition dans laquelle elle a été plongée à cause de la Balance d’Arès. Ce même programme a été utilisé pour entraîner l’équipe de football d’Outei Tsukinomiya, et il s’est depuis juré de vaincre cette équipe pour prouver au monde l’inefficacité d’Ares.

On le voit dans un flashback s’entraîner, seul, en tirant contre un mur. Dans un parc à proximité, d’autres enfants jouent ensemble et s’amusent. Haizaki les observe avec dédain.

04

En rentrant de son entraînement, il voit Akane, assise sur son fauteuil roulant devant chez elle, en train de regarder dans le vide la maison d’en face. Le père d’Akane explique qu’il pense que c’est bon pour elle de sortir prendre l’air, et dit qu’elle aime beaucoup regarder le jardin de la maison voisine.

Ces mots mettent Haizaki hors de lui. Les adultes n’ont aucune idée de ce qu’aime vraiment Akane, alors que lui, il le sait. Il monte à l’étage et se tient sur la rambarde : Akane adorait admirer la vue et le coucher de soleil.

05

Chez lui, Haizaki étudie un livre pour apprendre à jouer au football. Son père s’énerve contre lui pour avoir encore ramené son ballon de football plein de poussière à l’intérieur. Cela l’énerve aussi. Il a l’impression que personne ne comprend Akane, que personne ne le comprend lui-même.

06

Haizaki continue de s’entraîner seul. Les enfants du parc d’à côté lui proposent de venir jouer avec lui, mais il les chasse. Haizaki était toujours seul avant sa rencontre avec Akane, et avec son désir de vengeance, il s’est remis à s’isoler des autres.

Retour au présent. Haizaki tire à nouveau, cette fois-ci avec Overhead Penguin. Norika tente de bloquer le tir avec Uzumaki the Hand, mais échoue. Seishou continue de mener le match avec 3 buts à 0. Les joueurs de Raimon commencent à perdre espoir.

Haizaki repart à l’attaque. Il continue de dribbler et contourner chacun des joueurs de Raimon, et se prépare pour un nouveau tir. Mais Asuto s’interpose de justesse et prend le tir en plein ventre, permettant à Norika de récupérer la balle et la renvoyer à ses coéquipiers. Asuto se redresse alors avec le sourire.

07

Raimon lutte pendant le reste de la première mi-temps, Asuto intervenant à chaque fois aux moments cruciaux pour sauver son équipe. Cela met Haizaki hors de lui. Pourquoi Asuto n’a-t-il toujours pas perdu espoir ?

À la mi-temps, Asuto fait un discours pour motiver ses amis, leur rappelant comment ils jouaient au football sur leur île pour s’amuser, sans se soucier de qui gagnait ou perdait. Peu importe l’issue de ce match, ils ont la chance de pouvoir jouer dans un stade si grand et face à une équipe si puissante, et c’est ce qui compte. Ayant tous repris courage, ils décident de se donner à fond pendant la seconde mi-temps.

08

Le coach intervient alors, estimant que le temps est venu d’agir. Tout le monde est surpris de le voir se tenir debout à côté des joueurs : qui est assis sur le banc en train de jouer à la console ? Kobun apparaît alors et soulève le « coach » assis sur le banc : il s’agissait en fait d’une réplique en papier mâché !

09

Le coach (le vrai !) annonce alors le plan pour la seconde mi-temps : ils vont appliquer une nouvelle stratégie, « Leçons d’amour 1-2-3 ! ». Le nom les laisse perplexe…

La seconde mi-temps commence. Haizaki ne perd pas de temps et subtilise la balle, mais il se fait tacler par Asuto. La motivation et le sourire d’Asuto l’éblouissent, et il se souvient de la comparaison avec le soleil faite par Kidou. Mais il refuse de croire qu’Asuto puisse être la « lumière » qui le fera changer.

10

C’est l’heure des « leçons d’amour » de Kin’un Chou ! Selon lui, il y a des leçons à tirer d’un match de football. La première : « L’heure de gloire ! ». Michinari, Mansaku et Okuiri s’interposent face à Haizaki, qui est de nouveau passé à l’attaque. Les trois font pression, mais Haizaki ne se laisse pas impressionner. Il les feinte l’un après l’autre… mais contre toute attente, Mansaku parvient à se dresser sur sa route et lui dérober la balle !

11

Le coach explique alors cette stratégie : en ayant analysé les feintes de Haizaki toute la première mi-temps, il a positionné trois joueurs autour de lui afin de lui barrer la route quelque soit la direction empruntée. D’où la leçon numéro 1 : lorsque l’on devient trop populaire, il faut faire attention à ne pas se laisser avoir. Kobun prend des notes avec attention.

Étant désormais capable de contrer Haizaki, Raimon contre-attaque. La balle remonte jusqu’à Kozoumaru, qui tire avec Fire Tornado. Amano commence à utiliser Moja Catch, mais n’est pas assez rapide : Raimon marque un premier but.

12

Le jeu reprend. Haizaki commence à mieux gérer la pression des joueurs de Raimon et parvient à conserver la balle. Mais il comprend vite qu’il n’ira pas plus loin. Il fait alors la passe à Sasotsuka, surprenant les joueurs de Raimon. Haizaki se retourne et interpelle alors Kidou : c’est lui qui a ordonné à Sasotsuka de se placer à cet endroit. Kidou lui rappelle alors que le football ne doit pas se jouer seul. Haizaki est d’accord.

Le coach passe alors à la leçon numéro 2 : « La facette cachée de cette fille me fascine ! ». Mais cette fois-ci, personne sur le terrain ne semble reconnaître le nom de cette stratégie…. à part une personne. Criant à pleins poumons et courant à toute vitesse à travers le terrain, Mansaku quitte son poste de défenseur, subtilise la balle à Orio, et monte en attaque avec les autres.

13

Kozoumaru ne comprend pas ce qu’il fait là, alors qu’il est défenseur. Mansaku lui répond alors qu’il va leur montrer sa facette cachée. Ils comprennent alors que c’était lui, la « fille à la facette cachée » du plan ! Mansaku n’est plus qu’un simple défenseur, il est maintenant libéro, soit un joueur exempt de tout marquage qui peut aussi bien défendre qu’attaquer ! Mansaku révèle qu’il s’est entraîné en secret avec le coach, ce que l’on avait pu voir dans l’épisode précédent.

14

Mansaku se joint alors à l’offensive. Il dribble Yagihara avec une nouvelle technique, mélangeant l’électricité et le souffle d’une tornade : Spark Wind. Le changement de poste de Mansaku fait perdre tous ses moyens à l’équipe adverse. D’où la leçon numéro 2 : montrer une facette cachée de soi-même fera battre son cœur plus fort ! Kobun continue de prendre des notes.

15

Asuto est en voie pour tirer, mais Mizukamiya s’interpose et le bouscule. Tentant de reprendre l’équilibre, Asuto pose son pied au sol de travers et se tord la cheville. Mansaku parvient cependant à récupérer la balle et s’apprête à tirer. Amano s’avance pour l’arrêter… mais Mansaku fait alors un simple tir lobé, qui passe tout juste par-dessus le gardien et atterrit dans les cages. Raimon marque un deuxième but.

16

C’est maintenant l’heure de la leçon numéro 3 : « L’amour est aveugle ! ». Les joueurs de Raimon se mettent à se faire des passes en cercle. Dans le même temps, le coach leur envoie à chacun de nouvelles positions à prendre. Le cercle formé par les passes des joueurs s’élargit progressivement, jusqu’à ce que leurs adversaires, naturellement attirés par la balle, se soient suffisamment éloignés pour laisser le centre du terrain complètement vide ! Il s’agit d’une supertactique, Marionnette Attack.

17

Goujin fait alors une dernière passe à Asuto, qui a le champ libre pour tirer. Il marque un troisième but pour Raimon et égalise. Kidou est impressionné par la stratégie de Kin’un Chou. En plus de contrôler la position de ses joueurs, il a également contrôlé celle de l’adversaire. D’où la leçon numéro 3 : lorsque l’on pense avoir le dessus, il arrive que ce soit l’autre qui nous manipule ! Kobun continue de noter attentivement. Anna lui souhaite que ces leçons lui servent un jour dans sa vie amoureuse.

Mais la victoire est de courte durée. Le coach de Seishou, Kudou, avait volontairement fait profil bas pour observer les stratégies de Chou. En ayant vu assez, il décide de contre-attaquer. Les joueurs de Seishou reçoivent une instruction. Haizaki n’a pas envie d’utiliser cette supertactique, mais s’exécute à contrecœur.

18

Les joueurs de Seishou prennent alors une formation qui encercle Raimon et leur permet d’avancer en faisant des passes croisées : Crisis Zone. La formation se base sur les caractéristiques de chacun des joueurs adverse, permettant une défense parfaite.

Haizaki interpelle alors Asuto, et lui demande s’il a enfin perdu espoir. Mais Asuto continue à lui tenir tête, et jure de remporter le match… jusqu’à ce qu’il ressente une douleur à la cheville. La blessure de tantôt commence à faire de l’effet… Arrivera-t-il à tenir bon jusqu’à la fin de la seconde mi-temps ?

19

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s