10 ans de football hyper-dimensionnel : le 10ème anniversaire d’Inazuma Eleven

Inazuma Eleven fête son 10ème anniversaire au Japon.

Aujourd’hui, le 22 août 2018, nous fêtons un double anniversaire.

C’est en effet l’anniversaire de Mamoru Endou, mieux connu sous le nom de Mark Evans dans nos contrées, héros de la série originale Inazuma Eleven, parti de capitaine d’un petit club de football au bord de la fermeture et devenu champion du monde en l’espace d’une année scolaire. Et vous, que faisiez-vous quand vous aviez 14 ans ?

Mais pourquoi avoir choisi cette date de naissance pour le personnage principal ? Et bien, le 22 août n’est pas une date anodine : en effet, il y a 10 ans jour pour jour, le 22 août 2008, sortait le premier jeu Inazuma Eleven au Japon.

Aujourd’hui, nous célébrons les 10 ans de la série Inazuma Eleven.

Inazuma Eleven est né de l’esprit d’Akihiro Hino, président de Level-5. À cette époque, le studio de Fukuoka n’était pas encore le mastodonte aux licences cross-media comme Yo-kai Watch : il s’était pendant longtemps illustré dans le milieu des RPG avec ses nombreux jeux sur consoles Sony (Dark Cloud, Rogue Galaxy, Dragon Quest VIII, …) et commençait tout juste à voler de ses propres ailes avec sa première série de jeux auto-financée et éditée, Professeur Layton.

Pour sa nouvelle série, un mélange entre jeu de football et RPG, Level-5 décide de voir grand et en fait une licence cross-media : en plus du jeu vidéo, Inazuma Eleven serait également adapté en manga, en dessin animé, en jeu de cartes… Une formule qui a fait le succès de nombreuses licences (Pokémon en tête), et qui a vite fait d’Inazuma une des franchises phares du studio.

Le 15 mai 2008, le magazine mensuel pour enfants CoroCoro Comics commence la publication du manga, dessiné par Tenya Yabuno, puis le jeu sort sur Nintendo DS le 22 août de la même année. L’anime, réalisé par le célèbre studio OLM (Pokémon, …) commence quant à lui sa diffusion sur TV Tokyo le 5 octobre.

Plus que de simples adaptations, le manga et l’anime enrichissent l’univers d’Inazuma Eleven, et viennent compléter le jeu : par exemple, le manga introduit Gorou Tamano (Paul Peabody en VF) comme membre de l’équipe de Raimon, et l’anime dévoile pour la première fois le passé tragique de Reiji Kageyama (Ray Dark en VF). Les deux adaptations peuvent également aider les joueurs du jeu vidéo, le manga révélant comment recruter Tamano, et l’anime révélant que le personnage secret Kazuya Ichinose (Erik Eagle) est bel et bien en vie et caché quelque part dans le jeu…

D’une manière générale, l’existence de la série sur plusieurs supports permet à un plus grand nombre de la découvrir : des enfants auront découvert la série en lisant le manga dans le CoroCoro Comics, d’autres auront acheté le jeu, d’autres encore n’auront jamais joué au jeu mais connaîtront l’histoire grâce au dessin animé. Peu importe leur parcours dans cet univers cross-media, tous les fans d’Inazuma connaissent les exploits du collège Raimon et peuvent se réunir autour d’une passion commune.

À sa sortie, Inazuma Eleven connaît un succès modeste. C’est vraiment avec l’arrivée de l’anime que la série prend son envol. Depuis, la série animée a de plus en plus pris de place dans le projet cross-media, chaque nouvelle saison commençant sa diffusion pendant le développement de chaque nouveau jeu. Le jeu est cependant resté le pilier central, chaque épisode sortant avant la fin de l’anime, poussant les fans les plus impatients à se jeter sur le jeu afin de connaître la fin de l’histoire.

Pendant des années, la série Inazuma Eleven a ainsi enchaîné les épisodes et les saisons du dessin animé. L’anime a été diffusé sans interruption de 2008 à 2014, de telle sorte que dès qu’une saison se terminait, les fans pouvaient directement enchaîner avec une nouvelle aventure la semaine d’après et attendre avec impatience le nouveau jeu qui sortirait en fin d’année.

Malheureusement pour nous, cette importance du dessin animé à condamné la série à sortir avec un énorme retard en dehors du Japon : parce que la distribution du dessin animé dans tous les pays d’Europe demandait beaucoup de travail et d’organisation, ce n’est qu’en 2011 que le premier jeu a vu le jour en Europe, et chaque jeu est ensuite sorti avec ce décalage de 3 ans, jusqu’à Inazuma Eleven Go Galaxy qui reste à jour inédit chez nous. L’Amérique est encore bien moins lotie que nous, avec seul le premier jeu sorti sur 3DS en 2014. Mais cela n’a pas empêché la communauté de fans occidentaux de se former, grandir, et suivre la série avec autant de passion qu’au Japon.

Après être devenus champions du Japon, Endou et ses amis ont exploré le pays et affronté des extra-terrestres (enfin, pas exactement), puis ont affronté les pays les plus forts pour devenir champions du monde. Ils ont ensuite passé le flambeau à une nouvelle génération de héros, qui à leur tour sont devenus champions du Japon, ont voyagé à travers le temps et même l’espace (avec de vrais extra-terrestres cette fois !). Chaque aventure était plus ambitieuse que la précédente, mais conservait le même esprit qu’en 2008 : ne jamais abandonner, toujours croire en ses rêves, toujours chercher à se surpasser, et savoir que, même dans les temps les plus durs, l’on n’est jamais seul.

Depuis son lancement, la série n’a fait que gagner en ampleur. Au-delà des RPG principaux, les projets se sont multipliés : spin-offs, crossovers avec d’autres licences, films… Inazuma Eleven a vu le jour sur console de salon, sur mobiles, sur PC ; et d’une certaine façon, la série a également intégré le monde réel ! Le footballeur japonais Hidetoshi Nakata en personne est apparu dans Inazuma Eleven 2, puis est devenu un personnage important du scénario d’Inazuma Eleven 3, et aujourd’hui les joueurs belges du club de Saint-Trond VV arborent le logo de la série sur leurs maillots, Level-5 étant récemment devenu un de leurs sponsors officiels.

Aujourd’hui, 10 ans après sa naissance, la série Inazuma Eleven est plus vivante que jamais. De retour après une absence de 4 ans, elle est de nouveau sur le devant de la scène avec Inazuma Eleven Ares, qui allie nostalgie et nouveauté. La formule reste la même : un anime, un manga, un jeu en fin d’année, et bien entendu du football comme on n’en voit nulle part ailleurs !

Afin de célébrer ce dixième anniversaire, nous voulions donner la parole aux fans. Inutile pour nous de préciser que nous adorons la série (nous n’aurions pas lancé tout un site, autrement !), du coup nous allons laisser quelques fans qui nous suivent sur Twitter partager leur expérience, leur ressenti, et nous dire ce qu’Inazuma Eleven représente pour eux. Nous avons sélectionné les messages qui nous ont semblé être les plus touchants, les plus intéressants, parfois même en anglais et en espagnol (!), et qui évoqueront sans doute des choses à la plupart d’entre nous.

Inazuma Eleven, c’est l’animé avec lequel j’ai grandi… Et c’est le premier que j’ai suivi en VOSTFR. Je me rappelle qu’au début, j’avais vu la bande-annonce sur Disney XD avec les noms Mamoru et Shuuya. Et c’est quand j’ai vu l’éclair pulvérisant dans la BA, que je suis resté. Mes souvenirs les plus marquants sont mon premier visionnage de la finale du FF, l’avant-première de l’épisode 27, et, bien sûr, quand j’ai joué au 1er jeu sur DS.

Oxymoron the Moron (@Oxydiot)

C’est un peu grâce a cet animé que j’aime les animés et que j’aime le foot. S’enjailler sur les techniques de chacun et essayer de les refaire ensuite 😍😍😍 Un jour j’ai lâché une Main Céleste je me suis fait une entorse du poignet 😂😂 Bref c’est toute ma vie.

Zael (@MinyGameS)

Pour moi, Inazuma Eleven, c’est ma vie. Je regardais la série lors de sa première diffusion en Espagne quand j’étais petit. Des années plus tard j’ai recommencé à la regarder et ça m’a sorti d’une petite dépression que je traversais.

Miguel del Moral (@MiguelBetico6), traduit de l’espagnol

Inazuma Eleven c’est vraiment l’anime qui m’a permis de reprendre confiance en moi en fin de primaire. Mark et sa motivation m’ont redonné le sourire. Les techniques ultra stylées, les matches intense du FFI et la finale surtout qui m’a fait vibrer comme jamais.

Apo (@ApOkAlYptO12__2)

Pour moi Inazuma Eleven c’est toute ma vie ⚽️ J’ai découvert ça en zappant sur gulli quand j’avais 6 ans, puis après je n’ai jamais pu m’en détacher et me voilà encore aujourd’hui à adorer Inazuma Eleven. Merci Level 5 ❤️

Gendirou (@GendirouYT)

Disons que je pensais pas qu’une version alpha dans la version japonaise de Professeur Layton 2 deviendrait l’une de mes plus grosses obsessions et que je ferais mon tout premier artbook dessus.

A-Key (@akemiyano)

Grâce à Inazuma Eleven, je n’ai pas seulement grandi en tant que personne et appris des choses sur moi-même, j’ai aussi découvert mes propres capacités, j’ai fait des progrès en écriture, j’ai appris à faire des retouches graphiques et des GIFs. La série m’a aussi permis de rencontrer plein de gens talentueux, gentils et incroyables. J’ai rencontré tellement de personnes géniales, et certaines d’entre elles sont aujourd’hui des amis très proches.

Shirou&Atsuya (@Shirou_Atsuya9), traduit de l’anglais

Oulah, je ne sais plus dire quand exactement j’ai connu Inazuma. C’était avant la sortie d’IE2 en Europe en tout cas. De souvenir, le dessin animé passait déjà sur Disney XD, et comme j’étais déjà un fan de Professeur Layton à l’époque, et que le style d’IE est similaire, j’ai tenté, et le côté RPG m’a beaucoup plu. Depuis, je suis la série et Ares m’a permis de remonter quelques années en arrière, du temps où j’attendais toutes ces informations concernant la suite de la série sur un certain forum !

Zecht (@Zechtum)

J’ai redécouvert Inazuma grâce à une amie et je suis devenue accro rapidement, c’est peut être bête mais du coup je me suis remise au foot et je rejoue avec mon père et ma sœur, pour mon plus grand plaisir ! Donc merci à cette amie et à Inazuma !

Blue (@ineszzz2)

Cet anime est TOUT pour moi, je l’ai découvert grâce à un ami il y a 8 ans et depuis il est devenu mon anime préféré de tous les temps 💖 Aucune autre série ne me fait sourire comme Inazuma 💖

PHANY (@Ladyhitomi_chan), traduit de l’anglais

J’aimais énormément l’anime et le jeu quand j’étais enfant puis un jour, au lycée, ma meilleure amie a recommencé à en parler en disant qu’elle recommençait à regarder. Du coup, pour pouvoir en parler avec elle, j’ai re-regardé la série. Puis l’anime a pris de plus en plus d’ampleur pour moi. C’est passé d’un truc que je regardais quand j’avais rien à faire à ce que je regardais dès que je pouvais, au point d’avoir vu tout Chrono Stone en un week-end. Même maintenant, il m’arrive de revoir un épisode qui me plaît (j’ai le 16 de Galaxy en tête par exemple) quand ça va pas et je suis actuellement en train de refaire l’intégrale des jeux en sautant sur chaque épisode d’Ares le jour de sa sortie.

Swift (@NhelioSwift)

Comme beaucoup de gens j’ai découvert Inazuma en regardant la télé, et c’est une série qui a une place très chère dans mon cœur car elle me rappelle mon enfance et aussi car c’est un centre d’intérêt commun avec ma sœur, ce qui nous permet d’en parler ensemble ❤ Mes premiers pas sur Internet ont été pour chercher des fanarts et discuter avec d’autres fans donc c’est un autre bon souvenir pour moi. Avec Ares je suis contente d’enfin pouvoir expérimenter deux choses que je n’ai pas pu faire sur les deux précédentes séries : suivre la série semaine par semaine pendant sa diffusion et enfin pouvoir jouer à un jeu de la série.

Muzo (@420028e7381o2)

Le 26ème épisode (la deuxième partie contre Zeus) n’étant sorti que plus tard. Par contre, la vision de ce 26ème épisode, je m’en souviens comme ma poche. Dans le canapé. Avec mon frère. Ma mère. Mon père. Tous en train de regarder l’équipe de Mark Evans galérer tant bien que mal contre l’équipe des Zeus. Tous en train de regarder la première exécution de la Main Magique de Mark. Tous en train de regarder la victoire des Raimon en finale du Football Frontier. Voilà d’ailleurs pourquoi aujourd’hui la Main Magique est l’une de mes techniques préférées de l’anime. Ce sentiment de puissance mêlé à la chance que j’ai eu d’avoir regardé cet épisode pour la première fois avec l’ensemble de ma famille.

Atlas (@AtlasProtect)

J’ai découvert Inazuma quand j’étais au Collège. Rien ne m’attirait dans l’anime parce que je déteste le foot, à part la volonté d’Endou. Aujourd’hui, je chéris ce personnage dans lequel je puisse ma motivation quotidienne pour mes entrainements.

Saikyo (@TakahakiMatsuka)

Nous tenons à remercier tous ceux et toutes celles qui ont participé à notre hashtag #Inazuma10Ans, qui contient plein d’autres témoignages encore !


Et maintenant, qu’est-ce qui nous attend ? Seul l’avenir nous le dira, mais il semble déjà être très radieux.

Alors que l’anime Inazuma Eleven Ares touche bientôt à sa fin et que la sortie du jeu au Japon approche à grands pas, la suite des aventures d’Endou, mais aussi d’Asuto se profile déjà à l’horizon : dès ce dimanche, nous connaîtrons la sélection d’Inazuma Japan, laissant présager une nouvelle saison de l’anime, et bien entendu un nouveau jeu, au cours desquels nous pourrons à nouveau soutenir nos héros et les voir devenir champions du monde.

Mais en plus de cela, la série Inazuma Eleven prépare également son grand retour chez nous : dès mercredi prochain, Inazuma Eleven Ares sera diffusé en France sur Canal J, permettant à de nombreux futurs fans de découvrir la série, et ouvrant la voie au reste de l’Europe qui devrait suivre dans le courant de l’automne et, pour la première fois depuis 10 ans, en Amérique l’an prochain.

Avec l’arrivée imminente du dessin animé, et du jeu vidéo l’an prochain, les fans d’Europe et d’Amérique vont pouvoir profiter de la série avec le moins de décalage possible avec le Japon, et faire grandir cette superbe communauté plus que jamais. Anciens comme nouveaux fans, c’est le moment idéal pour se réunir.

Nous avons hâte de découvrir la suite des aventures du Onze d’Inazuma, qu’ils s’appellent Raimon, Inazuma Japan, Chrono Storm, Earth Eleven, ou Inakuni ; et nous espérons qu’elles dureront 10 années encore !

Joyeux anniversaire, Inazuma Eleven !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s