Un an après, un point sur ce qu’on sait (et ce qu’on ne sait pas) sur Inazuma Eleven Great Road

Un an après son annonce, le jeu est encore entouré de mystère… et de fausses informations !

Et oui, cela fait déjà un an. Le 1er avril 2020, Akihiro Hino publiait un article sur son blog de développement pour présenter son nouveau concept pour le jeu Inazuma Eleven: Eiyuu-tachi no Great Road. Au départ censé n’être qu’une continuation du projet Inazuma Eleven Ares, le jeu est finalement reparti de zéro et peut désormais être considéré comme un nouveau projet à part entière.

Un an plus tard, jour pour jour, le site officiel du jeu est toujours à l’identique, avec le même concept art en arrière-plan, et le même lien vers le blog ironiquement affublé d’un « NEW! ». Les caractéristiques du jeu annoncent toujours les mêmes plateformes, et une date de sortie « À déterminer ». Le développement du jeu est au point mort, on nous a promis que le projet était toujours d’actualité et finirait par revenir, mais on ne sait pas quand.

À l’occasion de ce drôle d’anniversaire, nous vous proposons de revenir sur les annonces faites il y a un an, déjà par sentiment de nostalgie (parce que ça nous manque quand même un peu d’écrire des news sur notre série préférée), mais aussi pour démêler le vrai du faux autour de ce jeu. Car en effet, moins il y a d’informations officielles et concrètes, et plus les fans sont tentés de combler le vide par leurs propres suppositions ; suppositions qui sont ensuite répétées, déformées, et au final acceptées comme des faits. Si au cours des 365 derniers jours nous n’avons eu aucune nouvelle information sur le jeu, c’est en revanche beaucoup de désinformation qui a circulé sur Internet au sein de la communauté de fans d’Inazuma Eleven. Nous vous avons donc préparé une liste de 20 points clé afin de remettre les pendules à l’heure, rappeler ce qui a été confirmé, mais aussi et surtout ce qui n’a pas été confirmé.


1. Le titre du jeu

C’est compliqué.

Ça paraît être la chose la plus simple, et pourtant, personne n’arrive à se mettre d’accord sur le titre du jeu.

Tout d’abord, il y a ceux qui sont, à juste titre, tentés de l’appeler « Inazuma Eleven Ares ». Or, il faut bien comprendre que ce jeu et Inazuma Eleven Ares sont bien deux projets différents, et même si « Great Road » a d’abord commencé comme une version améliorée d’Ares, depuis le 1er avril 2020, il s’agit d’un nouveau jeu dont le développement a repris plus ou moins de zéro.

« Inazuma Eleven: Eiyuu-tachi no Great Road »

Le nom officiel de ce jeu est Eiyuu-tachi no Great Road (英雄たちのグレートロード, littéralement « La grande route de ces héros »), ce qui peut être compliqué à traduire lorsque l’on souhaite parler du jeu en dehors du Japon. Les traductions les plus courantes, mais pas toujours correctes, sont :

  • Le chemin des héros : c’est une traduction assez simpliste que nous avions nous-mêmes proposée lors du changement de nom d’Ares en septembre 2019. Elle est encore utilisée par certains fans français, et bien qu’elle ne soit pas particulièrement fidèle (nous ne l’utilisons plus dans nos articles), elle a le mérite d’être en français et d’évoquer en partie le sens du titre japonais.
  • Great Road of Heroes : probablement la traduction la plus répandue globalement, car utilisée par la plupart des sites d’actualité jeux vidéo. Il s’agit tout simplement d’une traduction littérale en anglais. Pratique lorsqu’on souhaite s’exprimer dans cette langue, elle a néanmoins le défaut de remplacer le titre original japonais y compris chez les non-anglophones. Il n’est donc pas rare de trouver le nom « Great Road of Heroes » dans des publications ou des vidéos françaises, espagnoles etc. Quitte à dire un nom dans une autre langue, pourquoi ne pas utiliser le vrai titre japonais au lieu d’utiliser un titre anglais non-officiel ?
  • Heroes’ Great Road : moins répandue, il s’agit simplement d’une autre traduction littérale en anglais. Sans vous faire un cours de grammaire, l’expression du possessif en anglais peut se faire de deux façons : « X of Y », ou « Y’s X ». Dans le cas du apostrophe-S, si le mot se termine déjà par un S, on écrit juste l’apostrophe : « Heroes’s » ferait bizarre à l’écrit, donc on écrit juste Heroes’. Les deux formes sont correctes grammaticalement, c’est avant tout une question de ce qui sonne le mieux ; en l’occurrence, la majorité a opté pour « Great Road of Heroes ». Cependant, cette tournure de phrase a eu comme effet négatif de créer un nouveau titre, incorrect cette fois…
  • Heroes: Great Road, ou Heroes tout court : c’est le problème de cette petite apostrophe, facile à manquer, que beaucoup de fans n’ont pas lu. Ainsi, le titre devenait « Inazuma Eleven Heroes Great Road », un titre à rallonge, que certains ont ensuite interprété comme « Inazuma Eleven Heroes: Great Road », ou plus simplement « Inazuma Eleven Heroes ». Heroes est probablement le nom le plus répandu au sein des fans, en particulier en France et surtout en Espagne, et il n’est pas inhabituel de voir des fans sur Twitter tenter de communiquer avec des utilisateurs japonais, voir avec Level-5 directement, en retraduisant « Inazuma Eleven Heroes » en japonais : イナズマイレブンヒーローズ (« Inazuma Eleven Heroes » en phonétique), ou même イナズマイレブン英雄 (Inazuma Eleven héros) — alors que le titre était déjà en japonais à la base !

Du coup, comment appeler ce jeu ? Dans l’absolu, l’important est que les personnes qui en parlent arrivent à se comprendre entre elles. À titre personnel, si le nom complet « Eiyuu-tachi no Great Road » vous semble trop long, nous recommandons de l’appeler tout simplement « Inazuma Eleven Great Road« . Déjà, parce que c’est plus court et que c’est simple à dire pour les non-japanophones, mais aussi parce que c’est une abréviation officielle utilisée par Level-5, comme on peut le voir sur cette image :

Dans le reste de cet article, nous utiliserons donc le nom « Inazuma Eleven Great Road ».

2. On attend ce jeu depuis des années

Oui et non.

Il est vrai que l’on attend un nouveau jeu Inazuma Eleven depuis des années ; depuis 2016 pour être exact. Inazuma Eleven Ares a été annoncé en juillet 2016, et devait initialement sortir deux ans plus tard en juillet 2018. Le jeu a été repoussé à plusieurs reprises, d’abord à l’automne 2018, puis à l’hiver 2018-2019, puis dans le courant de l’année 2019, avant de changer de nom pour devenir « Great Road » et être repoussé au printemps 2020.

Cependant, comme nous l’avons fait remarquer plus haut, le jeu que l’on connaît aujourd’hui sous le nom d’Inazuma Eleven Great Road n’est plus le même jeu. L’histoire, le contenu, et le concept même du jeu sont différents, au point qu’on peut considérer qu’Inazuma Eleven Ares (et la première version de Great Road) ont été annulés au profit de ce nouveau projet.

Concrètement, ça ne fait donc qu’un an qu’on attend ce jeu, car ça ne fait qu’un an qu’il existe réellement. Bien sûr, ça ne change rien au fait qu’on meure tous d’envie de jouer à un nouveau jeu, mais il est important de faire cette distinction.

3. Le jeu réutilisera les ressources d’Inazuma Eleven Ares (moteur de jeu, modèles 3D, musique, …)

Non confirmé.

La réponse courte : oui, probablement, mais on ne sait pas combien ils pourront réutiliser.

C’est une pratique très répandue dans le développement de jeux vidéo (et le développement de n’importe quel type de projet en général) de réutiliser des ressources déjà existantes d’un précédent projet. Après tout, pourquoi s’embêter à tout refaire de zéro quand on a déjà des éléments tous prêts et en parfait état ? La série Inazuma Eleven, avec ses sorties annuelles entre 2008 et 2013, profitait pleinement de cette pratique : les mêmes sprites de personnages, les mêmes lieux, les mêmes animations de techniques, les mêmes musiques, et surtout le même moteur de jeu étaient conservés d’un jeu à l’autre pour chaque trilogie. Cela permettait à Level-5 de sortir de nouveaux jeux au contenu conséquent en un temps record, et également de proposer à chaque fois des jeux de plus en plus grands, car le nouveau contenu (personnages, techniques etc.) venait simplement s’ajouter à celui existant.

Il serait donc idiot que Level-5, après avoir passé 3 à 4 ans à développer Inazuma Eleven Ares, ne cherche pas à réutiliser des éléments de ce jeu. Les modèles 3D des personnages, par exemple, vont quasi-certainement être repris, vu que la plupart des personnages principaux qu’on s’attend à voir dans Great Road étaient déjà présents dans Ares, et il en va sans doute de même pour tous les personnages secondaires pouvant habituellement être recrutés en dehors des équipes du scénario. On retrouvera probablement des lieux comme le collège Raimon ou la ville d’Inazuma, ainsi que différents stades et terrains de foot, mais qu’en sera-t-il d’endroits comme l’île d’Inakuni ? On retrouvera probablement quelques musiques d’Ares pendant les matches ou autres, mais le scénario ayant changé, il y a peu de chances qu’on retrouve certains des thèmes principaux comme celui de la Balance d’Arès ou du collège Outei Tsukinomiya ; Great Road devra disposer de sa propre bande-son.

Le moteur de jeu ne sera probablement plus le même non plus : en effet, dans son blog, Akihiro Hino évoquait qu’ils prévoyaient d’utiliser le moteur des jeux Yo-kai Watch comme base. Et le système de matches, qui a changé de tête à plusieurs reprises au cours du développement d’Ares, sera lui aussi amené à changer. Au départ proche d’un jeu de foot arcade traditionnel, où on prenait directement le contrôle d’un joueur, la première version de Great Road en septembre 2019 promettait un système plus proche des jeux DS, où les déplacements de chaque joueurs pouvaient être dessinés sur le terrain à l’aide d’un curseur et de flèches.

À noter que cette image est une capture d’écran de l’ancien Great Road (la seule image officielle de cette version du jeu), est non du projet actuel. On ne sait pas si le jeu final utilisera bel et bien ce système, mais on sait que Hino y pense :

De nos jours, il y a toute une génération de joueurs qui n’ont jamais pu jouer au premier Inazuma Eleven sur DS. Nous réfléchissons donc à la possibilité de recréer le système du premier jeu, qui permettait de dessiner des chemins du bout du doigt(…).

Et c’est sans compter tous les éléments nouveaux qui devront être développés pour Great Road. Les nouveaux personnages, le nouveau scénario, les dialogues, les cinématiques, les matches scriptés, et tout le système de jeu autour des choix (on en reparle plus bas) — il s’agit vraiment de créer un tout nouveau jeu, avec tout ce que cela implique.

En résumé, il y a certainement un grand nombre de ressources qui seront recyclées depuis Inazuma Eleven Ares, mais cela ne veut pas dire pour autant qu’il leur suffit de reprendre le même jeu et ajouter deux-trois choses par-dessus. Il s’agit bien d’un tout nouveau jeu à développer.

4. Les images et bandes-annonces du jeu

On n’en a aucune… de confirmée.

Ce point rejoint notre remarque précédente par rapport à la capture d’écran du système de curseur : à l’heure actuelle, il n’existe aucune image officielle du jeu. Si vous trouvez une image du jeu sur un article, ou une bande-annonce sur YouTube, elles sont forcément tirées de la première version d’Inazuma Eleven Ares, en développement jusqu’en 2019, pas d’Inazuma Eleven Great Road.

Cette image, par exemple, remonte aux premières versions d’Inazuma Eleven Ares en 2018, avec l’ancien système de passes à l’aide de lignes en surbrillance sur le terrain. Ce n’est pas Inazuma Eleven Great Road.

Celle-ci, remonte à 2019, lorsque le développement d’Inazuma Eleven Ares a repris au sein d’un autre studio, et que le système de duel a été complètement revu. Ce n’est pas Inazuma Eleven Great Road.

Cette image remonte carrément à 2017, alors qu’Inazuma Eleven Ares n’en était encore qu’au stade de conception. Ce n’est même pas une image du jeu ! Et, bien entendu, ce n’est pas Inazuma Eleven Great Road.

Pour finir, cette image, comme évoquée plus haut, remonte à septembre 2019, lorsqu’Inazuma Eleven Ares a changé de nom pour devenir Inazuma Eleven Great Road… mais ce n’est pas le même Great Road que celui qui est actuellement en développement ! Du coup, dans un sens, oui, c’est une image d’Inazuma Eleven Great Road… mais ce n’est pas Inazuma Eleven Great Road ! (Vous suivez ?)

Il en va de même pour toutes les vidéos que vous trouverez sur YouTube, qui viennent des différentes bandes-annonces et démo d’Inazuma Eleven Ares. Comme nous l’expliquions dans la partie précédente, il y a de fortes chances que Great Road reprenne des éléments graphiques et moteurs d’Ares, et donc que le jeu final ressemble plus ou moins à ce que l’on a pu voir dans les différentes captures d’écran et vidéos entre 2017 et 2019 ; mais à ce stade du développement, rien n’est certain. D’une manière générale : nous n’avons vu aucune image du jeu.

Vous voulez aller encore plus loin ? Même les artworks officiels ne sont plus d’actualité.

Cette illustration, issue du site officiel d’Inazuma Eleven Great Road du 25 décembre 2019 au 31 mars 2020 ? Il correspond à l’ancienne version du jeu, dont le scénario était basé sur Ares. Ce n’est pas Inazuma Eleven Great Road !

Ou alors cette image, tweetée par Akihiro Hino lui-même, seulement deux semaines avant l’annonce du reboot ? C’est la même chose : l’image est basée sur Inazuma Eleven Ares. Même si cette image a été utilisée pour annoncer des nouvelles sur Inazuma Eleven Great Road, ce n’est pas Inazuma Eleven Great Road !

Autant, pour les images du jeu vidéo, cela paraît logique, mais pourquoi ces illustrations ne seraient-elles plus d’actualité ? Tout simplement parce que le scénario du jeu a beaucoup, beaucoup changé par rapport à Ares, ce qui nous amène aux points suivants :

5. Le jeu suit l’histoire d’Inazuma Eleven Ares

C’est faux.

C’était peut-être vrai pour la première version de Great Road (celle annoncée en septembre 2019), dont le concept était un jeu ayant comme base l’histoire d’Inazuma Eleven Ares, mais incluant également des scénarios supplémentaires et des personnages d’autres épisodes la série, sans plus de précision. Mais la version actuelle d’Inazuma Eleven Great Road (annoncée le 1er avril 2020) possède un tout nouveau scénario et abandonne complètement le scénario d’Inazuma Eleven Ares. Il faudra malheureusement se contenter de l’anime.

6. Le jeu est une suite d’Inazuma Eleven Orion, alors ?

Non plus !

Oui, on sait qu’il y a Ichihoshi sur l’illustration et qu’il porte le maillot d’Outei Tsukinomiya. Mais non, cela ne se passe pas après Orion. Dans Inazuma Eleven Great Road, Ichihoshi fait tout simplement partie de cette équipe, rien de plus. En fait, c’est bien simple : l’histoire d’Inazuma Eleven Great Road ne se déroule pas dans le même univers qu’Ares et Orion. Il s’agit d’un tout nouveau scénario, dans un nouvel univers alternatif.

Le jeu se passe à la même période que le premier Inazuma Eleven, alors qu’Endou était encore en deuxième année au collège Raimon et son club ne comptait que 7 joueurs. Comme dans le premier jeu, le collège Raimon va participer au tournoi Football Frontier et tenter de devenir la meilleure équipe du Japon. En quelque sorte, Inazuma Eleven Great Road est une sorte de remake du premier jeu, reprenant la même histoire, mais en incorporant des personnages et éléments d’intrigue d’autres épisodes de la série, dont Ares/Orion.

7. Le jeu inclura le Football Frontier et le Football Frontier International (voire au-delà)

C’est faux.

Le jeu ne contiendra qu’un seul scénario, qui se focalisera sur le tournoi Football Frontier. Pour citer Akihiro Hino :

Beaucoup d’entre vous espéraient sans doute que Great Road inclue à la fois Ares (championnat national) et Orion (championnat mondial), mais nous avons changé d’objectif, et plutôt que de se concentrer sur la quantité, nous voulons nous concentrer sur la « profondeur ». L’objectif est maintenant de représenter de façon intéressante les personnages et situations du « Premier Football Frontier ».

L’histoire n’ira donc pas plus loin que le Football Frontier, il ne faut pas s’attendre à ce que l’histoire continue et enchaîne avec le Football Frontier International, ou encore que, comme on l’a vu suggéré parfois, que le jeu retracera tous les scénarios de la série, d’Inazuma Eleven à Inazuma Eleven Go. Un seul tournoi, le même Football Frontier que dans le premier Inazuma Eleven, mais avec des personnages et équipes d’Inazuma Eleven Ares et Inazuma Eleven Go.

D’ailleurs, dans le même registre…

8. Le jeu inclura tous les personnages de tous les jeux

C’est faux.

Il est vrai que la présence de personnages d’Inazuma Eleven Go sur l’illustration principale fait rêver, mais ne rêvons pas trop. Il n’a nulle part été dit qu’Inazuma Eleven Great Road incluerait tous les personnages et toutes les équipes de tous les jeux.

Déjà, le fait que le jeu se focalise sur le Football Frontier implique qu’on ne verra que des équipes nationales. Exit donc les équipes internationales d’Inazuma Eleven 3 et Inazuma Eleven Orion, et ne parlons même pas des extra-terrestres d’Inazuma Eleven Go Galaxy ! Ensuite, même pour ce qui est des équipes nationales, il ne faut pas s’attendre à voir apparaître tous les joueurs et toutes les équipes des Football Frontier d’Inazuma Eleven et Inazuma Eleven Ares et du Holy Road d’Inazuma Eleven Go. Il serait impossible d’affronter autant d’équipes en un seul scénario !

De toute évidence, les équipes seront un équilibre entre celles du premier Football Frontier et de celui d’Ares — avec des petits changements ça et là. Endou et Gouenji seront bien au collège Raimon, mais Kidou fera partie de l’académie Seishou plutôt que Teikoku, ce qui marque le premier gros changement par rapport au scénario d’origine. Du côté d’Inazuma Eleven Go, on sait que le Nouveau Raimon sera présent… et encore, pour le moment, on n’a réellement vu que Tenma, Tsurugi et Shindou. Rien n’est donc confirmé pour le moment. Si on voulait être vraiment prudents, on irait jusqu’à dire que seuls les personnages présents sur l’illustration sont confirmés.

Bien sûr, cela n’enlève pas la possibilité que plus de personnages soient débloquables après avoir fini le jeu, comme c’est souvent le cas dans cette série. On sait par exemple que d’anciennes équipes comme les collèges Oumihara et Yokato, ou encore l’équipe Ogre devaient être jouables dans Inazuma Eleven Ares, nous pensons donc qu’il est fort probable que plusieurs personnages et équipes appréciés des fans fassent leur apparition dans le jeu en dehors du tournoi Football Frontier ; mais pour l’heure, rien de concret n’est confirmé et nous préférons garder des attentes réalistes.

9. Asuto/Endou/Tenma sera le personnage principal

Aucun des trois.

Le fait que le projet ait commencé en tant qu’Inazuma Eleven Ares peut laisser penser que ce sera « le jeu d’Asuto », tandis que le changement de scénario et le fait que l’histoire suive le collège Raimon original pourrait au contraire en faire « le jeu d’Endou ». Mais la réalité, c’est que ni Asuto, ni Endou (et ni Tenma) n’est le personnage principal de ce nouveau jeu.

À la place, le jeu nous mettra dans la peau d’Unmei Sasanami, un jeune garçon du collège Raimon qui, suite à un traumatisme durant son enfance, est incapable de shooter dans un ballon. Sa rencontre avec Endou, s’entraînant au football près de la rivière et rêvant de remporter le Football Frontier alors que son équipe n’a même pas 11 joueurs, l’inspire et le convainc de rejoindre le club en tant que manageur.

Unmei ne jouera pas au football, mais dirigera l’équipe, d’abord en tant que manageur, puis en tant que coach assistant, et aura pour but de mener Raimon à la victoire. C’est un rôle inédit dans la série Inazuma Eleven, et même si l’histoire suivra l’équipe d’Endou et que Tenma et Asuto seront également présents, c’est bien Unmei qui sera le personnage principal.

10. Puisque le personnage principal est un manager, on ne va plus pouvoir jouer au foot ?

Si, rassurez-vous !

Le fait que le personnage principal soit un manageur ne va pas soudainement transformer le gameplay en « Football Manager ». Même si Unmei ne touchera pas un ballon de foot directement, le jeu nous permettra bien évidemment de jouer les matches du point de vue de l’équipe de Raimon, et comme toujours de recruter et personnaliser ses joueurs.

Il y a encore des doutes sur comment les matches se joueront, comme évoqué précédemment (contrôle direct, ou à la façon des jeux DS en dessinant des instructions ?), mais il n’y a aucun doute sur le fait que le jeu sera toujours un Inazuma Eleven. La seule différence est que le personnage central sera cette fois le manageur de l’équipe.

Bien entendu, les autres personnages ne seront pas délaissés pour autant. Le but de ce jeu est d’explorer les histoires individuelles de chaque personnage : chaque personnage conserve les éléments clés de son histoire dans les jeux et anime d’origine (par exemple, Nosaka aura toujours sa tumeur au cerveau), et plutôt que de faire vivre à des personnages prédéfinies une seule histoire linéaire, il appartiendra au joueur de faire des choix permettant d’apprendre à mieux les connaître à travers des scènes uniques.

Imaginons que vous voyiez un jeune garçon du nom de Ichihoshi à l’intérieur d’un café, avec un air préoccupé. Le protagoniste peut choisir d’être accompagné d’Endou (passionné), Asuto (amical) ou Haizaki (colérique), et selon le personnage choisi, le contenu de la conversation changera et il sera possible d’assister à une scène différente. Si on décide d’y aller accompagner de Haizaki, celui-ci pourrait s’énerver contre Ichihoshi et l’attraper par le col.

11. Le jeu donnera une liberté totale sur le déroulement du jeu (choisir quelles équipes affronter etc.)

C’est faux.

Ne nous emballons pas pour autant. La liberté est le mot d’ordre de ce projet, mais il n’a jamais été annoncé qu’il laisserait au joueur toutes les libertés. L’article de Hino ne mentionne que des choix ayant trait aux relations des personnages et leurs histoires individuelles : le jeu proposera ainsi des scènes comme dans l’exemple ci-dessus dont on pourra choisir le déroulement, et par cette occasion assister à des dialogues et des situations exclusifs. C’est un système qui a d’abord été expérimenté dans le jeu Yo-kai Gakuen Y: Wai Wai Gakuen Seikatsu, comme nous l’expliquions dans un précédent article.

N’allez donc pas imaginer qu’Inazuma Eleven Great Road sera un jeu laissant une liberté totale à tous les niveaux, que vous pourrez choisir qui affronter et dans quel ordre, décider de l’issue du tournoi Football Frontier, etc. ; il s’agit uniquement de laisser au joueur la liberté d’explorer les histoires personnelles des personnages de son choix, faire interagir les personnages de son choix, même les plus improbables, et découvrir le monde d’Inazuma Eleven à travers plusieurs petites histoires plutôt qu’une seule grande aventure.

12. Il y aura un mode multijoueur en ligne

On ne sait pas, mais il y en avait un dans Ares.

Cela a été confirmé à maintes reprises, Inazuma Eleven Ares avait non seulement un mode multijoueur, comme tous les jeux de la série, mais plus précisément un mode multijoueur en ligne. Il est également intéressant de noter que Level-5 entendait miser sur l’aspect compétitif du jeu, et avait probablement beaucoup de projets dans ce sens (dont probablement des tournois officiels, comme à l’époque des jeux DS et 3DS).

À l’heure actuelle, on ignore si Inazuma Eleven Great Road disposera d’un mode multijoueur, mais tout porte à croire que ce sera le cas, comme pour tous les jeux de la série, et qu’il se fera forcément en ligne au vu des plateformes sur lequel le jeu sortira (comment jouer à deux sur une même PS4 ?). Après tout, quel serait l’intérêt de faire un jeu avec des centaines de personnages et de techniques différentes, s’il n’y a aucun moyen d’affronter d’autres joueurs avec son équipe derrière ?

13. Le jeu est/était prévu pour 2021

Non confirmé.

Le jeu n’a jamais été officiellement annoncé pour 2021. Depuis l’annonce du 1er avril 2020, la date sur le site officiel est « À déterminer » (未定). La raison pour laquelle la date « 2021 » a tant circulé est cette remarque faite par Hino dans son article :

Désormais, il n’y a plus qu’à attendre. Je pense qu’avec tout cela le jeu risque de sortir en 2021, mais nous avons la ferme intention de créer un bon jeu.

Il s’agissait donc plus d’une estimation que d’une promesse ou d’une annonce concrète. Cette estimation est d’ailleurs d’autant plus incertaine depuis que le développement a été mis au second plan en septembre dernier, dans le but de mettre la priorité sur le jeu Yo-kai Gakuen Y, qui avait lui aussi pris beaucoup de retard, et avait des impératifs de calendrier très stricts avec la diffusion de l’anime. Même en supposant que le développement ait repris aussitôt celui de Yo-kai Gakuen Y terminé, cela aurait fait une pause de plusieurs mois, capable de décaler la sortie de Great Road jusqu’en 2022. Attention, on est bien d’accord, ça ne veut pas dire que le jeu sort maintenant en 2022 ! Il n’y a qu’une date de sortie officielle, et c’est : « À déterminer ».

14. Pourtant, j’ai vu une date sur (site d’actualité JV/plate-forme de téléchargement d’applis/page de pré-commande sur une boutique en ligne/vidéo sur YouTube)

Non.

Toutes les dates que vous trouverez, notamment sur les sites d’actualité ou les boutiques, sont des dates provisoires, voire des suppositions, pour ne pas laisser la date vide. Une date de sortie le 31 décembre, par exemple, devrait vous mettre la puce à l’oreille. Il est improbable qu’ils aient eu un scoop que même Level-5 ignore.

Il n’y a qu’une date de sortie officielle, et c’est : « À déterminer ».

15. Le jeu sortira sur PS5

C’est faux, mais possible.

Le jeu est officiellement prévu sur les mêmes plate-formes que l’ancien Great Road, lui-même prévu sur les mêmes plate-formes qu’Inazuma Eleven Ares, à savoir : Nintendo Switch, PlayStation 4, iOS et Android. Aucune autre plate-forme n’a été annoncée pour l’heure.

Après, rien n’empêche de supposer ; nous pensons qu’il est fort probable que le jeu sorte sur PlayStation 5 en plus de la PlayStation 4, et probablement même que les versions sur mobile soient annulées à terme. C’est précisément ce qui est arrivé à Megaton Musashi, le prochain gros titre de Level-5, dont les versions iOS et Android ont été abandonnées, et dont une version PS5 a récemment été annoncée. Mais, pour l’heure, nous ne pouvons que supposer, et ce n’est en aucun cas une garantie que la même chose se produira pour Inazuma Eleven Great Road.

Pour l’heure, le jeu est uniquement prévu pour Nintendo Switch, PlayStation 4, iOS et Android.

16. Le dernier DLC de Yo-kai Gakuen Y est sorti et l’anime touche à sa fin, ça veut dire que le développement va reprendre/a déjà repris

On ne sait pas.

Tout d’abord, l’annonce faite par Hino en septembre dernier n’a jamais été « nous mettons le développement en pause le temps de finir Yo-kai Gakuen Y et nous reprenons aussitôt que c’est fait ». Aucune date de reprise estimée n’a été donnée.

Tout ce que l’on peut conclure à ce stade est que Level-5 n’a plus de pression vis-à-vis du calendrier de sortie de Yo-kai Gakuen Y (le 3ème et a priori dernier DLC est sorti la semaine dernière, et le dernier épisode de l’anime sera diffusé demain), mais l’entreprise a d’autres projets qu’elle pourrait juger plus prioritaires : Megaton Musashi, dont l’anime débute cet été au Japon, le prochain jeu ou spin-off Yo-kai Watch (dont un nouvel anime vient remplacer Gakuen Y la semaine prochaine), ou encore un autre projet non annoncé. Tout est possible.

Il y avait également une autre condition à la reprise du développement du jeu, et cela fait l’objet de notre point suivant…

17. Est-ce qu’il y aura un anime Inazuma Eleven Great Road ?

Non, mais…

Ce qui a motivé la création du projet Inazuma Eleven Great Road, c’est le fait qu’il ne soit lié à aucun anime en cours de diffusion. Inazuma Eleven Ares ayant déjà manqué le coche, Akihiro Hino s’est dit que quitte à faire un jeu qui allait sortir bien longtemps après la diffusion de l’anime, autant en profiter pour faire quelque chose qui n’ait rien à voir. C’est cette philosophie qui a défini l’orientation « liberté de choix » pour le scénario du jeu et ses personnages : comme le jeu n’a plus à reprendre point pour point un scénario déjà écrit et pensé pour une série TV, il peut alors se consacrer pleinement à raconter plusieurs petites histoires propres à chaque personnage.

Du coup, on serait tenté de répondre : non, il n’y aura pas d’anime, c’est littéralement le principe même du jeu. Mais…

Comme nous le disions plus haut, il y avait une deuxième condition à la reprise du développement du jeu. Pour citer Akihiro Hino :

Afin de relancer le développement, il nous faut d’abord mettre en place divers préparatifs qui assureront le succès du jeu, et nous y réfléchissons en ce moment. (…) Nous espérons pouvoir relancer comme il se doit Inazuma Eleven avec des bases similaires [à celles de Yo-kai Gakuen Y].

L’idée est que pour que le jeu ait le succès escompté, il ne pourra pas sortir tout seul. Ainsi, même si l’histoire et le concept de Great Road sont nés du fait que le jeu est affranchi de l’écosystème cross-media d’Inazuma Eleven Ares… il aura besoin d’avoir son propre écosystème cross-media pour exister. Et le développement du jeu ne pourra reprendre qu’une fois les préparatifs de ce côté terminé.

Alors, est-ce que cela veut dire qu’il y aura un anime « Great Road » finalement ? Pas sûr, surtout quand on se souvient que, suite à la fin d’Inazuma Eleven Orion, globalement peu apprécié des fans et dont les audiences avaient été désastreuses, Akihiro Hino avait confié au magazine Animage que Level-5 ne produirait plus d’anime Inazuma Eleven pour la télévision. À la place, il imaginait un format court à destination du web qui, au lieu de suivre une histoire centrale, raconterait de plus petites histoires propres à chaque personnage. Cela vous évoque quelque chose ? C’est tout simplement le concept même de Great Road !

Il est donc probable que ce soit ce que Level-5 ait en tête pour accompagner le jeu, des « webisodes » diffusés sur Internet, à défaut d’un véritable anime suivant la trame du jeu. On pense notamment à la mini-série Inazuma Eleven Outer Code, qui avait été diffusée sur YouTube pour préparer l’arrivée d’Ares, mais il pourrait également s’agir de contenu produit pour la nouvelle plate-forme d’édition de manga en ligne de Level-5, Manga-5, qui diffuse déjà un spin-off racontant le quotidien de Gouenji et d’autres personnages de la série… encore une fois, on est dans le thème !

18. Est-ce que le jeu sortira en Europe ?

On ne sait pas, mais c’était prévu pour Ares.

On aurait raison de s’en inquiéter suite à la non-sortie d’Inazuma Eleven Go Galaxy en Europe, mais, et on a tendance à l’oublier, Inazuma Eleven Ares avait été annoncé pour l’Europe !

La marque « Inazuma Eleven Ares » avait été déposée en Europe dès 2016, quelques jours même avant l’annonce au Japon lors du Level-5 Vision, l’anime a été diffusé dans plusieurs pays dont la France, et la sortie du jeu en Europe et même en Amérique avait été confirmée à plusieurs reprises dans des communiqués de presse. Tout était en place pour que le jeu sorte chez nous, mis à part un détail… le jeu n’est pas sorti au Japon !

Du coup, qu’en sera-t-il d’Inazuma Eleven Great Road ? Difficile à dire, tant les deux jeux sont différents. Tout ce que l’on peut supposer, c’est que Level-5 voyait un avenir dans la série Inazuma Eleven en Europe et en Amérique du temps d’Ares, donc que tous les espoirs ne sont pas perdus pour ce nouveau jeu.

Il y a toutefois une zone d’ombre, et c’est la rumeur parue il y a quelques mois que Level-5 International America allait peut-être fermer ses portes (à ce jour la filiale américaine fait toujours partie du groupe d’après leur site officiel). En effet, d’après une des sources du site GamesIndustry.biz, Level-5 n’envisageait concrètement aucune nouvelle sortie de ses jeux en dehors du Japon. Une situation qui peut s’expliquer par le fait que même au Japon, Level-5 n’a pas sorti beaucoup de jeux ces dernières années : Yo-kai Watch 4 et un portage du 1er jeu sur Switch en 2019, et Yo-kai Gakuen Y en 2020, dont le développement ne s’est réellement terminé qu’il y a quelques semaines.

Histoire de se rassurer un peu, il est bon de rappeler que les jeux de Level-5 n’étaient pas traduits et localisés par Level-5 International America, et on peut noter que depuis leur cessation d’activité en août 2019, Level-5 a été en mesure de sortir à l’international :

  • Ni no Kuni: La Vengeance de la sorcière céleste Remastered sur PC, PS4 et Switch en septembre 2019
  • Le film Ni no Kuni sur Netflix en janvier 2020
  • L’anime Snack World en France sur Canal J depuis la rentrée 2019, puis sur Crunchyroll dans plusieurs pays en février 2020
  • Snack World: Mordus de donjons — Gold sur Switch en février 2020
  • Professeur Layton et le destin perdu HD pour mobile en juillet 2020 (sortie mondiale simultanée, avec un concours de fanart mondial pour promouvoir la sortie)
  • L’anime LBX Girls (Soukou Musume Senki) en simulcast sur Wakanim et Funimation en janvier 2021
  • L’anime Inazuma Eleven Ares en Amérique Latine dans le courant de l’année 2021

À cette liste s’ajoute le jeu Yo-kai Gakuen Y disposant d’un titre anglais (« Y School Heroes: Bustlin’ School life »), et, même si cela n’engage à rien, Megaton Musashi dont la marque a été déposée en Europe en 2016. Les choses ne vont peut-être pas fort pour Level-5 à l’international, mais l’entreprise reste malgré tout active depuis 2019 et sort de nouveaux contenus à travers le monde, y compris des jeux. Ne perdons donc pas espoir !

19. Un an sans nouvelles, c’est sûr, le jeu est annulé

On comprend la frustration… mais non.

Comme expliqué dans les points précédents, il y a beaucoup de facteurs qui ont ralenti le développement du jeu, et beaucoup de travail qui attend Level-5 pour pouvoir le relancer et le sortir en bonne en due forme, accompagné d’un projet cross-media adapté. À une époque où le monde entier tourne au ralenti et de nombreux jeux vidéo se voient reportés à cause du Covid-19, il est compréhensible que Level-5, peu habitués au télétravail, ait connu des difficultés sur l’année 2020 — difficultés qui les ont conduits notamment à faire passer Yo-kai Gakuen Y en priorité pour rattraper le retard accumulé.

Quand on sait tout cela, il n’est donc pas surprenant qu’un an après, il n’y ait toujours aucune nouvelle. En toute franchise, nous ne nous attendons pas à entendre quoi que ce soit sur Inazuma Eleven avant la fin de l’année, Level-5 ayant déjà suffisamment de pain sur la planche en 2021 avec Megaton Musashi et Yo-kai Watch.

Certains seraient tentés de dire, « Ils pourraient au moins nous rassurer, nous dire qu’ils travaillent toujours dessus » – et c’est, en soi, ce qu’Akihiro Hino a fait en septembre dernier : dès que le projet a dû être mis en suspens, il l’a annoncé en toute transparence, détaillé les raisons, et expliqué comment il comptait relancer le projet par la suite. Aussi, si le projet était réellement annulé, nous pensons que Level-5 n’aurait aucun scrupule à l’annoncer ; après tout, l’annonce de Great Road était aussi, en soi, l’annonce qu’Ares était annulé.

Il faut aussi se mettre à la place des développeurs et se rappeler à quel point le développement d’Inazuma Eleven Ares, puis de Great Road de 2016 à 2020 a été difficile. Pour citer Hino, dans son article du blog :

Le développement de « Inazuma Eleven: Eiyuu-tachi no Great Road », que vous attendez depuis très longtemps, a rencontré des soucis techniques, des difficultés de production, et a par conséquent subi un énorme retard. Les réactions sur Internet étaient très négatives, ce qui a eu un fort impact sur le moral de l’équipe, et a rendu la situation d’autant plus difficile. Au vu des circonstances, j’ai d’abord pensé que la seule solution serait d’annuler le développement du jeu.

On peut comprendre que, plutôt que de faire un tweet tous les X mois pour dire « on travaille toujours dessus, mais ça avance pas fort fort », ou « on pense toujours faire ce jeu, mais on a d’autres trucs plus urgents qui passent avant », ou pire, annoncer une date de sortie pour malheureusement devoir repousser le jeu une nouvelle fois, Level-5 préfère garder le silence tant qu’ils n’ont rien de concret et de fiable à annoncer. Et au fond, c’est sans doute mieux pour nous, les fans, de laisser ce projet dans un coin de notre esprit, et être agréablement surpris dans X temps lorsqu’il sera enfin annoncé en bonne et due forme, plutôt que de revivre la déception et le fiasco du blog de développement en 2019, où nous attendions un court article chaque mois nous montrant un jeu loin d’être terminé et qui ne faisait pas vraiment envie.

L’attente est longue, et on meurt tous d’envie d’avoir un nouveau jeu Inazuma Eleven à se mettre sous la dent, mais pour l’heure, il vaut peut-être mieux passer à autre chose et se laisser surprendre quand il sera enfin prêt. D’ici là, comme on dit : « pas de nouvelles, bonne nouvelle ».

20. L’annonce du jeu a été faite le 1er avril 2020… Et si en fait c’était juste un poisson d’avril ?

Non.

… Enfin, on n’espère pas !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s