Inazuma Eleven: Un 11ème Anniversaire en Demi-Teinte

La série Inazuma Eleven fête aujourd’hui son 11ème anniversaire.

inazuma_1_jp_boxart

Le 22 août 2008, sortait sur Nintendo DS au Japon un jeu d’un genre nouveau : Inazuma Eleven, un jeu de football-RPG. C’était il y a 11 ans.

Le 22 août est également l’anniversaire de son personnage principal, Mamoru Endou, ou Mark Evans dans nos contrées, le légendaire capitaine et gardien de but du collège Raimon qui a changé à jamais le football.

Notre article aurait pu s’arrêter là et se contenter de célébrer ce double anniversaire. Hélas, il y a d’autres choses dont il faut que l’on parle.


Il y a un an, nous écrivions un article pour commémorer les 10 ans de la série Inazuma Eleven. Dans cet article plein d’espoir, nous nous réjouissions du retour de notre série favorite et lui prédisions un avenir radieux. À ce moment-là, nous étions à moins d’une semaine de l’annonce d’Inazuma Eleven Orion et de la diffusion d’Inazuma Eleven Ares en France, avec une promesse de voir également arriver la série dans le reste de l’Europe et en Amérique du Nord, et le jeu Inazuma Eleven Ares était toujours prévu pour l’automne. Pour nous il n’y avait aucun doute, c’était le meilleur moment pour être fan d’Inazuma Eleven.

Mais aujourd’hui, un an plus tard, les choses se sont-elles vraiment passées comme nous l’espérions ? Dans cet article, nous allons revenir sur les évènements qui ont marqué cette année, et nous interroger sur l’avenir de la série Inazuma Eleven — qui semble malheureusement beaucoup moins radieux que nous le pensions il y a un an.

Les promesses d’Inazuma Eleven Orion

orion-poster

Quelques jours seulement après le 10ème anniversaire de la série, Level-5 organisait à Tokyo l’Inazuma Eleven Fes 2018, un grand spectacle sur scène où allait être dévoilée la sélection pour le nouvel Inazuma Japan. C’est lors de cet évènement qu’a été annoncé la suite d’Inazuma Eleven Ares, Inazuma Eleven : Le Sceau d’Orion (Orion no Kokuin). Avec une diffusion de l’anime prévue immédiatement à la suite d’Ares en octobre 2018, cette nouvelle série promettait de plaire aux anciens comme aux nouveaux fans, avec une sélection de joueurs venant aussi bien de la série originale que d’Ares.

Mais cette annonce avait également quelque chose d’inquiétant : où était le jeu Inazuma Eleven Ares ? Une nouvelle bande-annonce avait été diffusée lors du festival, mais sans date de sortie affichée. Aux dernières nouvelles, la date de sortie officielle était toujours « automne 2018 », donc au mieux, le jeu sortirait tout juste à la fin de la diffusion de l’anime ; au pire, il sortirait après qu’Orion ait commencé sa diffusion, une première pour la série qui a toujours vu ses jeux vidéo terminés avant leurs adaptations en anime. Et si le jeu Ares prenait ainsi du retard, qu’en serait-il pour le jeu Orion ?

Cela ne semblait pour autant pas faire peur à Level-5. Le festival était déjà planifié depuis le mois de juin, et à peine quelques jours après l’annonce d’Orion des produits dérivés étaient déjà en production chez Takara Tomy. À cette époque, Level-5 était encore convaincu de pouvoir tenir les délais et sortir le jeu en automne ; ils estimaient que ce décalage d’un trimestre par rapport à la date de sortie initiale (été 2018) n’allait pas impacter le reste de leurs projets et qu’ils pouvaient se permettre d’enchaîner immédiatement avec Orion — cette confiance en eux-mêmes a poussé les fans à avoir confiance également. Hélas, tout ne s’est pas passé comme ils l’espéraient.

Encore et toujours repoussé

On se souviendra pour toujours d’Inazuma Eleven Ares pour son développement infernal. La toute première bande-annonce, dévoilée lors du Level-5 Vision 2016, annonçait fièrement une date de sortie pour 2017, mais au fil des mois le projet dans son ensemble a connu de nombreux reports, à commencer par l’anime : d’abord prévu pour l’été 2017, puis pour octobre 2017, il a finalement été repoussé une dernière fois pour le printemps 2018. Le jeu allait quant à lui sortir durant l’été 2018… avant de voir sa démo à la World Hobby Fair ’18 Summer annulée et d’être repoussé à l’automne.

Comme dit plus haut, Level-5 semblait confiant que le jeu sortirait bel et bien en automne et que ce report serait le dernier. Mais la malédiction d’Inazuma Eleven Ares était loin d’être terminée.

foot2rue

Le 29 août 2018, les fans français d’Inazuma Eleven allumaient leurs téléviseurs pour découvrir sur Canal J, pour la première fois en Europe, les premiers épisodes d’Inazuma Eleven Ares. La déception fut immense lorsque tout le monde découvrit que la diffusion avait été annulée au dernier moment et que la série était déprogrammée pour une durée indéterminée. Même en dehors du Japon, Inazuma Eleven Ares ne peut échapper aux reports…

Lorsque nous l’avions interrogée, la chaîne avait invoqué des « raisons contractuelles » pour justifier le report de la série. Cela aurait dû nous mettre la puce à l’oreille que quelque chose ne tournait pas rond, et très vite nous allions découvrir que Level-5 était en train de changer ses plans.

Au Tokyo Game Show 2018, ironiquement le premier jour de l’automne, Level-5 dévoilait une nouvelle bande-annonce du jeu, sans date de sortie. Quelques semaines plus tard, Level-5 confirmait ce que tout le monde craignait : le jeu était repoussé une nouvelle fois à l’hiver. Dès lors, la confiance qu’inspirait Level-5 au moment de l’annonce d’Orion commençait à s’évanouir, et à devenir une crainte : est-ce que le jeu sortira un jour ?

Retour à la case départ

Level-5 a très vite compris que pour regagner la confiance des fans il leur fallait faire preuve de transparence. C’est pourquoi, le 25 décembre 2018, le président de Level-5 Akihiro Hino s’est exprimé en personne pour présenter ses excuses et expliquer la situation du développement du jeu.

vlcsnap-2018-12-25-14h12m30s114

Pour la première fois, nous apprenions que le jeu était en réalité développé par un studio externe, et que le jeu avait pris énormément de retard car leur équipe était en sous-effectif. Level-5 avait alors rompu leur contrat avec ce studio, et embauché un autre pour reprendre le développement du jeu. Concrètement, le développement du jeu reprenait plus ou moins de zéro, et il ne fallait pas s’attendre à voir le jeu fini avant au moins le mois de mai 2019, si ce n’est plus tard.

Officiellement, le jeu était donc désormais prévu pour 2019, et nous allions rester sans information pendant un long moment. Le site officiel, qui apportait chaque mois de nouvelles images et informations sur le jeu, est devenu totalement abandonné.

Une nouvelle démo du jeu a été présentée début 2019 à la World Hobby Fair, montrant quelques progrès, mais également que le développement du jeu était bien loin d’être terminé. Des images de cette démo furent montrées au public lors d’un nouvel Inazuma Walker début mars, avec l’annonce qu’un blog serait lancé par Level-5 pour partager régulièrement des informations sur le développement du jeu. Conscient d’avoir déçu les fans, Level-5 tentait de progressivement regagner leur confiance — avec, nous le verrons plus tard, plus ou moins de succès.

Le monde continue de tourner

Pendant ce temps, en dehors du Japon, pas mal de choses se sont produites.

Après la déprogrammation de la série sur Canal J, alors que cela aurait dû être l’évènement de la rentrée, et les soucis que rencontrait Level-5 au Japon, on aurait pu penser que l’arrivée d’Inazuma Eleven Ares en Europe et en Amérique serait compromise. Heureusement, tout n’est pas noir de ce côté du globe.

Canal J a finalement diffusé la série en avant-première les 24 et 31 décembre, permettant à la chaîne de respecter tout juste le lancement initialement promis en 2018, et a ensuite entamé une diffusion définitive à partir de janvier 2019. L’intégralité de la série a donc été diffusée en France, et elle se dirige à présent vers la chaîne gratuite de la TNT Gulli, avec une avant-première en juin dernier et une diffusion complète prévue pour la rentrée prochaine, ce qui promet de toucher un plus large public.

La série a également été diffusée en Italie plus tôt cette année, et pour la première fois en Amérique à partir du mois d’avril. L’arrivée de la série animée sur le continent américain est un véritable évènement, et Level-5 redouble d’efforts pour promouvoir la série sur ce nouveau marché, notamment sur les réseaux sociaux. Il est encore tôt pour savoir si la série rencontre ou non du succès, mais les efforts de Level-5 prouvent qu’ils continuent de croire au potentiel de cette série.

Du côté de l’Europe, aucun autre pays n’a annoncé de diffusion, y compris l’Espagne, qui était pourtant un des premiers pays à avoir diffusé la série originale, où elle avait connu un énorme succès. À en croire un récent tweet du compte officiel espagnol, il semblerait qu’aucune chaîne de télévision espagnole n’ait encore acheté les droits de diffusion de la série. L’avenir d’Inazuma Eleven Ares en Europe est donc encore incertain, mais son avancée en France et en Amérique notamment donnent des raisons de rester optimiste.

Le blog de la dernière chance

Retour au Japon. À la fin du mois de mars, le blog tant attendu a ouvert ses portes. Le ton était totalement différent du site officiel du jeu : ici, c’était Akihiro Hino en personne qui s’adressait à nous, et nous racontait le déroulement du développement, avec des photos de réunion et des images conceptuelles. Le but était clairement d’être transparent et de montrer l’avancement du projet tout en expliquant ce qui prenait du temps : la conception, les essais, les ajustements…

Sur le papier, ce blog aurait pu être quelque chose de très positif, une fenêtre ouverte sur les coulisses du développement du jeu, qui nous aurait permis de mieux comprendre ce que traversent les développeurs (qui est un métier bien plus compliqué que l’on soupçonne) et par extension de mieux comprendre et accepter le retard du jeu. Hélas, cette bonne idée fut tuée dans l’œuf par un rythme de publication bien trop lent et irrégulier pour rassurer des fans inquiets et fatigués d’attendre. À ce jour, près de 5 mois après le lancement du blog, seuls 6 articles ont été publiés, avec des informations parfois bien trop minces.

Le 2ème article, par exemple, dévoilait quelques concept arts inutilisés de Nosaka, et des illustrations du trio de protagonistes vouées à être retouchées et dont la l’utilisation dans le jeu est encore inconnue. Le 5ème article, paru 11 jours après le 4ème, était entièrement dédié à montrer comment ils avaient corrigé la position assise de Nosaka dans une image de l’article précédent — ce qui pour beaucoup est apparu comme dérisoire après plus de 3 ans de développement.

Akihiro Hino se veut rassurant dans ses articles, affirmant que l’équipe est en bonne voie pour finir le jeu et qu’il s’agit de retouches pour perfectionner le jeu. Mais, dans le même temps, il présente un nouveau système de confrontations, encore à l’état de conception, alors qu’il s’agit d’un élément central du jeu. Si le but de ce blog était de rassurer et de regagner la confiance des fans, il les a au final rendus plus inquiets et cyniques que jamais, chaque nouvel article étant désormais accueilli avec mépris et lassitude.

Mais le coup de grâce a été sans nul doute la démo de la World Hobby Fair ’19 Summer, qui aurait dû incorporer le fameux nouveau système de confrontations, et rassurer définitivement les fans. L’histoire s’est répétée et la démo a été une nouvelle fois annulée. Cette fois, pas d’animation de remplacement, Inazuma Eleven était totalement absent du salon et toute mention de la série effacée sur la page de l’événement. Nous devons reconnaître qu’après cette annulation, même nous qui nous efforcions de rester optimistes avons commencé à perdre espoir, et comme beaucoup d’entre vous nous nous demandons si le jeu sortira vraiment un jour.

ares_site_officiel.png

Pendant ce temps, le site officiel du jeu continue, aujourd’hui encore, à afficher la mention « 10th Anniversary ». Tout est dit.

Le prix de l’ambition

La principale cause de ces nombreuses complications est, selon nous, l’ambition démesurée du jeu. Level-5 a voulu voir les choses en grand pour le retour de sa célèbre série et son premier épisode sur consoles de nouvelle génération. Il est important de rappeler qu’à son annonce, Inazuma Eleven Ares n’avait pas de plate-forme annoncée, et il aura fallu attendre très tard pour avoir la confirmation que le jeu sortirait simultanément sur Nintendo Switch, PlayStation 4, iOS et Android.

4 plate-formes différentes pour un même jeu, ça n’était encore jamais arrivé pour Level-5. Dès lors, comment faire en sorte que le jeu tourne aussi bien sur PS4 que sur Nintendo Switch, une console moins puissante et qui n’était même pas encore annoncée au début du développement du jeu ? Comment assurer que ce jeu ambitieux pour consoles HD soit également adapté aux téléphones mobiles, qui en plus d’être moins

puissants disposent seulement d’un écran tactile pour les commandes ?

Sans parler de plate-formes, le jeu en lui-même est de loin le plus ambitieux de la série, avec des environnements grandeur nature intégralement en 3D et des graphismes en haute définition, de nouvelles mécaniques, un système de jeu totalement nouveau pour compenser l’absence d’écran tactile comme sur Nintendo DS/3DS… En plus de ça, le jeu doit également être compatible avec toute une gamme de jouets connectés grâce à la technologie NFC, comme le bracelet Eleven Band permettant de renforcer ses personnes en faisant soi-même des activités physiques, ou les cartes Eleven License permettant de débloquer divers bonus.

DUDsDrXX0AEPgu-

L’anime faisant son bout de chemin depuis avril 2018, Takara Tomy ne pouvait pas attendre la sortie du jeu pour commercialiser ces jouets, aussi les Eleven Band et Eleven License sont disponibles à la vente depuis mai 2018. Avec 4 modèles de bracelet et plus de 160 cartes commercialisées, cela fait une collection impressionnante de produits dérivés… qui n’ont quasiment aucune utilité, et n’en auront probablement plus une fois le jeu sorti : après tout, est-ce que cela aurait du sens d’un point de vue commercial de rendre du contenu du jeu débloquable uniquement à l’aide de cartes qui étaient vendues il y a plus d’un an et ne sont aujourd’hui plus éditées ?

Nous ne serions pas surpris que Level-5 se débarrasse ainsi de certaines fonctionnalités trop ambitieuses pour le jeu. On a déjà pu remarquer sur les images les plus récentes du jeu que certaines ambitions graphiques du jeu avaient été revues à la baisse : la pelouse du collège Raimon, qui possédait auparavant beaucoup de relief et d’herbes animées indépendamment, est maintenant une texture plate parsemée de quelques brindilles ça et là.

comparaison_ares_grpahismes

Si le jeu reste graphiquement impressionnant et plaisant à regarder, ces changements sont très probablement dûs aux limitations techniques rencontrées lors du développement. Les images des différentes démos du jeu, y compris la plus récente, montrent de nombreux ralentissements et chutes de framerate lors des matches et animations de techniques, et nous ne serions pas surpris que le jeu tourne encore pire en dehors du terrain lorsque le joueur explore de grands environnements ouverts (un problème déjà constaté dans Yo-kai Watch 4, développé sur Nintendo Switch en parallèle d’Inazuma Eleven Ares). Le jeu a-t-il été calibré sur les performances de la PS4, poussant Level-5 à revoir ensuite leurs ambitions à la baisse pour que le jeu ait des performances acceptables sur Switch et mobile ?

Inazuma Eleven Ares est un des projets les plus ambitieux que Level-5 ait portés à ce jour. C’est cette ambition qui les a poussés à chercher du renfort en externalisant le développement du jeu, ce qui a en conséquence causé tous les reports que l’on connaît et la reprise du développement à zero en fin d’année dernière. Et avec l’attente toujours plus grande des fans, Level-5 n’a pas d’autre choix aujourd’hui que de rester ambitieux et de tenter de produire le meilleur jeu possible pour répondre à ces attentes — un cercle sans fin qui semble les mettre de plus en plus en difficulté à mesure que le temps passe.

Aurait-on pu éviter cela ?

Le jeu Inazuma Eleven Ares est un projet ambitieux en soi, mais ça n’est pas tout : il fait lui-même partie d’un projet encore plus ambitieux à plus grande échelle. Inazuma Eleven est une franchise cross-media, qui englobe non seulement les jeux vidéos mais aussi l’anime, le manga et les produits dérivés. Gérer un projet de cette envergure est un véritable numéro d’équilibriste : chaque pilier du projet doit être développé en parallèle et est dépendant des autres.

Beaucoup se sont essayés à cet exercice, mais peu de projets ont réellement pu aboutir avec succès. Level-5 semblait maîtriser la formule après la réussite de la série Inazuma Eleven originale et la véritable poule aux œufs d’or qu’est Yo-kai Watch, mais l’échec fracassant d’Inazuma Eleven Ares est un parfait exemple du risque que représente un tel projet.

Comme nous le disions plus haut, lorsqu’Orion était en préparation, Level-5 était encore convaincu de pouvoir sortir le jeu Ares à l’automne. Mais à l’approche de la fin de l’été, lorsqu’il apparaissait évident que ce ne serait pas le cas, il était trop tard pour faire marche arrière : l’Inazuma Eleven Fes 2018 était déjà organisé et les places vendues, la production d’Orion était déjà entamée et les produits dérivés à l’effigie des joueurs d’Inazuma Japan conçus et prêts à l’impression. Il était impossible de mettre le projet en suspens sans interrompre le développement de chacun des piliers, gérés par d’autres entreprises partenaires et non seulement Level-5. Tout ce qu’il leur restait à faire, c’était de laisser la machine tourner et espérer que le jeu puisse rattraper le train en marche.

L’avenir de la série

Et maintenant, où en sommes-nous ? Avant de se projeter sur l’avenir de la série, faisons le point sur l’état de chacun des piliers du projet cross-media tel que décrit plus haut.

L’anime

L’anime a continué sa route tout le long de l’année, avec des hauts et des bas. Le budget est clairement inférieur aux précédentes productions, avec en conséquence une qualité d’animation inégale et en deçà de ce que le studio OLM est capable d’offrir. Si les sorties en DVD et Blu-ray corrigent les scènes les plus affreuses, cela ne change pas les problèmes fondamentaux de la série. Si les cas extrêmes comme l’exemple plus haut restent des exceptions, tous les fans s’accordent à dire qu’Orion n’est pas à la hauteur des précédentes séries en terme d’animation et de réalisation, et certains détails comme le faible nombre de nouvelles techniques ou les longs récapitulatifs en début d’épisode ne mentent pas.

Un autre signe que la série commence à être à court de budget est la musique. Contre toute attente, le groupe alom n’a pas été engagé pour écrire le 3ème ending de la série, cet honneur revenant au groupe indépendant UraShimaSakataSen, composé de quatre utaite (chanteurs indépendants sur la plate-forme NicoNico Douga).

Quant au groupe pugcat’s, en charge des openings, ils n’ont toujours pas été rappelés pour un 3ème opening alors que nous sommes déjà aux demi-finales ; il est donc fort probable que nous ayons à nous contenter du même générique focalisé sur les équipes d’Espagne et d’Amérique jusqu’à la fin de la série. Il semblerait même qu’ils n’aient pas eu les moyens de produire une véritable nouvelle chanson pour le 2ème opening : en effet, l’opening actuel, « Chikyuu o Kick!! », était en réalité l’opening du jeu vidéo Inazuma Eleven Ares, apparu pour la première fois dans la bande-annonce du jeu de novembre 2018.

Du côté de l’histoire, l’épisode 44 sera diffusé demain au Japon, marquant le début des demi-finales du FFI — seulement un épisode après la fin des quarts de finales. On sait grâce aux synopsis des prochains épisodes que le match durera au moins 3 épisodes, laissant après cela probablement tout au plus 5 ou 6 épisodes pour atteindre la fin du championnat. De toute évidence, la fin d’Inazuma Eleven Orion approche à grands pas. Et après ? Aucune suite n’est encore annoncée, et on a du mal à imaginer ce qui pourrait succéder à la coupe du monde scénaristiquement. Qui plus est, le titre du dernier ending, « Ashita he no Bye Bye », n’est pas sans évoquer « Mata ne… no Kisetsu », l’ultime générique de la série originale, disant au revoir aux fans.

En supposant qu’Orion s’achève fin octobre, il n’est bien sûr pas impossible que Level-5 annonce une nouvel anime dans les prochaines semaines, donc ne nous avançons pas trop, mais il y a plusieurs signes qui laissent entendre que la série pourrait se conclure avec Orion. Notamment…

Le manga

Publié dans le CoroCoro Comic depuis janvier 2018, le manga Inazuma Eleven Ares a lentement continué sa publication. Ayant au départ un rythme comparable à celui de l’anime, il s’est fortement ralenti au fil des chapitres, et touchera à sa fin le mois prochain avec son 21ème chapitre. Le plus inattendu, cependant, c’est qu’il semblerait qu’aucune suite ne soit prévue : d’après l’auteur Atsushi Ooba, le prochain chapitre sera son dernier travail sur la série Inazuma Eleven. Cela a amené beaucoup de fans à s’interroger sur l’avenir de la série, et s’il y aura bien un troisième volet après Orion si ce dernier n’est même pas adapté en manga.

En parallèle du manga principal, deux autres spin-offs étaient prévus, un sur Haizaki et un sur Nosaka. Si le premier, Inazuma Eleven: L’héritier des Manchots, a été publié sur le site Sunday Webry et s’est achevé après une trentaine de chapitres, celui sur Nosaka, qui devait être publié sur l’application Manga One, est toujours aux abonnés absents. Même si le site officiel continue d’indiquer que ce manga est prévu, tout porte à croire qu’il ne verra jamais le jour…

Les produits dérivés

À première vue, on pourrait croire que ce pilier du projet continue de fonctionner, avec les nombreuses collaborations organisées avec divers restaurants, chaînes de magasins et autres enseignes japonaises, mais les principaux produits de Takara Tomy sont en perte de vitesse depuis plusieurs mois, voire depuis plus d’un an dans le cas du bracelet Eleven Band, déjà dans l’oubli quelque temps après sa sortie vu son inutilité à cause de l’absence de jeu auquel se connecter. La sortie du modèle Inazuma Japan en octobre 2018 avait pu relancer brièvement l’intérêt pour le produit, mais il est très vite retombé dans l’oubli général.

Le jeu de cartes Eleven PlayCa a progressivement perdu de l’intérêt auprès des joueurs, et de moins en moins de cartes sont produites. Un parfait indicateur de cette perte de vitesse est le nombre de cartes promotionnelles, qui à une époque étaient offertes à peu près partout : avec les tomes du manga, en précommandant une boîte de boosters ou des produits dérivés, en participant à un tournoi, en achetant tel ou tel magazine… La situation était telle que Takara Tomy avait volontairement laissé un espace dans la liste des cartes promotionnelles, entre la EP-P-014 et la EP-P-020, en prévision de futures cartes. Cet espace n’a jamais été comblé, et il n’y a à ce jour plus eu de carte promotionnelle depuis la sortie du tome 2 du manga. Au-delà des cartes promotionnelles, les nouvelles séries de cartes commencent à manquer de nouveauté, et la dernière en date, sortie en juin dernier, ne comptait que 45 nouvelles cartes au lieu des 60 habituelles.

Du côté des cartes Eleven License pour finir, on peut constater une perte de vitesse similaire. Il n’y a plus eu de nouvelles cartes depuis la série Vol.6, sortie en mai dernier, et aucune annonce n’a été faite pour un éventuel Vol.7, ou même un simple pack hors-série. Il peut s’agir d’une décision de Takara Tomy afin d’éviter d’étouffer les acheteurs avec trop de sorties à la suite (il y avait en général un nouveau produit par mois entre les cartes PlayCa et License), mais le fait qu’ils aient passé tout l’été sans proposer de nouveaux produits à l’achat est assez suspect.

Il faut dire que l’intérêt pour ces cartes, déjà de base très chères à cause de leurs puces NFC, a commencé à baisser auprès des fans. Là où les premières séries s’arrachaient en quelques heures sur les sites de vente en ligne comme Amazon et étaient très souvent en rupture de stock, il n’y a aucune difficulté à trouver les cartes de la dernière série. Une des principales raisons pour cette perte d’intérêt, c’est l’absence d’utilité des cartes : à leur lancement en mai 2018, il y avait la promesse d’une future compatibilité avec le jeu Inazuma Eleven Ares, alors prévu pour l’été, mais aujourd’hui cette compatibilité n’est même plus mis en avant par Takara Tomy. En soi, il ne reste qu’une seule utilité à ces cartes…

Le jeu (d’arcade)

[corocoro.jp][476]43952201d10959a0864d1f29c3952b96.png

Car oui, alors que le jeu Inazuma Eleven Ares est toujours, péniblement, en développement, la branche vidéoludique de Takara Tomy T-ARTS continue de mettre à jour régulièrement un jeu d’arcade, d’abord lancé en septembre 2018 sous le nom d’Inazuma Eleven AC: Dream Battle, puis relancé avec une nouvelle version intitulée Inazuma Eleven AC: All-Stars le mois dernier.

Ce jeu fonctionnant à base de cartes magnétiques à collectionner est actuellement le visage de la partie jeu vidéo de la franchise Inazuma Eleven, en l’absence du véritable jeu sur consoles. Il est facile pour nous de l’oublier, étant donné que nous n’avons pas accès au jeu, mais il continue de tourner au Japon et semble avoir du succès. Certaines ressources du jeu semblent être mises en commun avec le jeu Inazuma Eleven Ares, notamment les animations des personnages et des techniques.

Tous les efforts de promotion vont actuellement dans ce jeu d’arcade : les publicités télévisées, les articles du magazine CoroCoro, les cartes promotionnelles sont désormais toutes exclusivement des cartes Inazuma Eleven AC, et les cartes Eleven License débloquent du contenu dans ce jeu, leur donnant une certaine utilité à défaut de servir pour le jeu Ares comme initialement prévu.

C’est une situation qui est loin d’être idéale, assez frustrante pour les fans n’ayant pas accès au jeu, mais cela permet à la franchise de rester à flot et active du côté des jeux vidéo, au moins le temps que les problèmes de développement d’Inazuma Eleven Ares soient résolus. La question c’est, combien de temps encore le jeu sera-t-il supporté et mis à jour, en particulier si l’anime s’arrête après Orion ?

Screenshot_20190301-103643.png

D’autres projets sont en préparation, comme le jeu pour mobile Inazuma Eleven SD, qui est encore un titre provisoire, et dont nous n’avons pas eu de nouvelles depuis le dernier Inazuma Walker en mars. Tout ce que l’on sait de ce jeu, en dehors de sa courte vidéo de présentation, c’est qu’il est développé par un autre studio que Level-5, comme pour nous rassurer que ce projet n’empiète pas sur le développement d’Inazuma Eleven Ares.

Pour ce qui est de l’état de ce dernier, inutile de rajouter quoi que ce soit. Plus personne ne semble y croire, et même Level-5 commence à avoir des doutes : auparavant confirmé pour l’Europe et l’Amérique, et même reconfirmé suite au lancement de l’anime aux États-Unis, les représentants de la branche américaine de Level-5 étaient finalement incapables de se prononcer sur la sortie du jeu lors de leur conférence à l’Anime Expo début juillet — alors qu’ils avaient pu confirmer la sortie en occident de Yo-kai Watch 4 au cours de cette même conférence.

Last Resort

Inazuma Eleven avait tout pour faire un retour des plus marquants avec Inazuma Eleven Ares. Hélas, la trop grande ambition du jeu combinée à une mauvaise gestion de son développement a causé sa perte, et déséquilibré l’ensemble de la franchise cross-media en conséquence. Si le navire a pu rester à flot au cours de l’année passée, avec l’anime Inazuma Eleven Orion, les nombreux produits dérivés et le jeu d’arcade, de plus en plus de signes montrent qu’Inazuma Eleven commence malheureusement à s’essouffler et s’approche dangereusement d’une nouvelle interruption.

Cet article était assez pessimiste, car il reflète notre ressenti en tant que fans, un ressenti que vous partagez probablement. Cependant, nous ne voulons pas nous contenter d’être pessimistes et lister tout ce qui s’est mal passé pour Inazuma Eleven et Level-5. Nous restons convaincus que la série peut se relever de cet échec et repartir de plus belle, mais tout reposera sur un élément indispensable : la sortie du jeu Inazuma Eleven Ares.

Ce projet aura sans nul doute été une perte d’argent importante pour Level-5 et ses partenaires, et la sortie du jeu leur permettrait enfin d’amortir une partie de ce lourd investissement. Le jeu pourra relancer l’intérêt pour la série, redonner espoir aux fans les plus déçus, et financer le développement de nouveaux projets. Une sortie d’un jeu Orion dans l’année suivante serait alors parfaitement envisageable, toutes les difficultés liées à l’optimisation du moteur du jeu et la conception des mécaniques du jeu ayant été surmontées, et la plupart des ressources pouvant être réutilisées pour les jeux suivants. Quant au reste de la franchise cross-media, ils seront plus à même de relancer toute la machine une fois les bénéfices du jeu rentrés, et pourquoi pas entamer une suite à Orion, sans précipitation cette fois.

Nous avons la conviction que si Level-5 parvient à briser la malédiction et sortir Inazuma Eleven Ares, la franchise pourra sortir de cette impasse et revenir plus forte que jamais.

Les choses ne sont pas joyeuses pour Inazuma Eleven et Level-5, et il y a pas mal de signes que la fin pourrait être proche ; mais malgré notre pessimisme, notre déception, et, pour parler franchement, notre colère après tant d’échecs, nous voulons continuer à croire que les choses s’arrangeront prochainement. Après tout, s’il y a une chose qu’Inazuma Eleven nous a appris, c’est de ne jamais abandonner jusqu’à ce que le match soit réellement terminé. La première mi-temps était un fiasco, mais Inazuma Eleven peut encore remonter au score en deuxième mi-temps.

Screenshot_20181222-123503.png

Joyeux 11ème anniversaire, Inazuma Eleven.


Si cet article vous a été utile et que vous souhaitez soutenir Inazuma Frontier, vous pouvez faire un don sur notre page Ko-fi.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s